Accueil / Société / Guinée/Lutte contre les violences : l’Association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale s’active

Guinée/Lutte contre les violences : l’Association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale s’active

Ils étaient à la maison de la presse à Kipé/Ratoma pour faire savoir leur préoccupation aux acteurs de la presse sur la situation du pays, c’était le jeudi 5 décembre dernier. Ils se déclarent œuvrer pour la paix en Guinée sous la bannière de l’Association pour la solidarité, la paix et l’unité nationale, (ASPUN).

Dans son intervention de circonstance, le président de l’ASPUN, Mamadou Falilou Bah a fait remarquer que le peuple de Guinée constitue une famille.

Pour preuve ajoute-t-il, les citoyens se marient sans distinction d’ethnie, d’origine ou d’appartenance politique. « Dans les marchés, les mosquées, églises, les écoles et les hôpitaux, les Guinéens se côtoient».

Il a en revanche indiqué qu’aujourd’hui que ce même peuple se regardent d’un mauvais œil. « Quelle image donnons-nous à notre pays ? Quel rôle jouons-nous ? », s’est-il interrogé.

Pour lui, ce sont toutes ces questions qui auraient donné naissance à ladite association. Qui s’est fixé ainsi pour objectifs : de promouvoir sur le plan national, la paix, la solidarité, l’unité, l’entente et la prospérité; Le civisme et l’esprit patriotique; De lutter contre la discrimination sous toutes ces formes.

« Notre pays traverse une crise dont le degré du danger est inestimable », précise-t-il.

Plus loin, il a indiqué que  cette crise est en train de fragiliser le tissu social, saper dit-il, les fondements du vivre ensemble. Et détruit à petit feu les valeurs de notre République : travail-justice-solidarité.

Puis une nouvelle fois de s’interroger : allons-nous laisser ce fléau, nous détruire ?

« Le choix nous appartient. Ce combat nous concerne tous : hommes femmes. Ensemble menons la lutte de la non-violence, de la discrimination et de l’ethnocentrisme ».

Concernant le débat sur l’élaboration ou non de la Constitution en vigueur. Les jeunes de l’ASPUN ont indiqué que leur entité est apolitique. « Il est vrai que dans le pays, il y a un débat qui fait rage. Nous, nous ne sommes pas dans ce débat. Nous sommes-là pour parler de paix uniquement ».

 


Kataco Katom

A propos guiquo-admin

Check Also

Construction anarchique des stations-service: le ministre des hydrocarbures menace de fermer les stations qui ne sont pas en règle

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé vendredi, 17 janvier 2020, dans réceptif hôtelier de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.