Accueil / International / COVID-19: plus de 4 millions de morts dans le monde, « résurgence » en Afrique

COVID-19: plus de 4 millions de morts dans le monde, « résurgence » en Afrique

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.004.966 morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019.

Plus de 185.020.840 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

En Afrique, les cas de COVID-19 ont augmenté pendant sept semaines consécutives depuis le début de la troisième vague le 3 mai 2021, selon un communiqué du siège régional de l’OMS à Brazzaville. La semaine dernière, explique l’agence onusienne de santé publique, plus de 251 000 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés sur le continent, soit « une augmentation de 20 % par rapport à la semaine précédente et un bond de 12 % par rapport au pic de janvier », lit-on dans un communiqué rendu public jeudi.

Selon l’OMS, 16 pays africains sont désormais « en résurgence », dont le Sénégal. Le variant Delta a été détecté dans 10 de ces pays, précise l’agence onusienne.

L’ONU préconise une “équipe spéciale d’urgence »

Déplorant la barre franchie des 4 millions de morts à travers le globe comme un “bilan tragique » qui “dépasse en nombre celui de la population d’un pays sur trois dans le monde », le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a dans une déclaration parvenue à VOA Afrique, lancé un appel pour la création d’une “Equipe spéciale d’urgence ».

Son rôle sera d’implémenter “un Plan d’action mondial pour les vaccins ». Cette équipe spéciale, a-t-il précisé, devra inclure « tous les pays ayant la capacité de produire des vaccins, l’OMS, GAVI l’Alliance du Vaccin et les institutions financières internationales ».

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4.004.966 morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019.

Plus de 185.020.840 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

En Afrique, les cas de COVID-19 ont augmenté pendant sept semaines consécutives depuis le début de la troisième vague le 3 mai 2021, selon un communiqué du siège régional de l’OMS à Brazzaville. La semaine dernière, explique l’agence onusienne de santé publique, plus de 251 000 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés sur le continent, soit « une augmentation de 20 % par rapport à la semaine précédente et un bond de 12 % par rapport au pic de janvier », lit-on dans un communiqué rendu public jeudi.

Selon l’OMS, 16 pays africains sont désormais « en résurgence », dont le Sénégal. Le variant Delta a été détecté dans 10 de ces pays, précise l’agence onusienne.

L’ONU préconise une “équipe spéciale d’urgence »

Déplorant la barre franchie des 4 millions de morts à travers le globe comme un “bilan tragique » qui “dépasse en nombre celui de la population d’un pays sur trois dans le monde », le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a dans une déclaration parvenue à VOA Afrique, lancé un appel pour la création d’une “Equipe spéciale d’urgence ».

Son rôle sera d’implémenter “un Plan d’action mondial pour les vaccins ». Cette équipe spéciale, a-t-il précisé, devra inclure « tous les pays ayant la capacité de produire des vaccins, l’OMS, GAVI l’Alliance du Vaccin et les institutions financières internationales ».

Avec AFP

A propos guiquo-admin

Check Also

L’Allemagne contribue à protéger la forêt tropicale africaine

Le financement à hauteur de 125 millions d’euros a pour objectif de restaurer, d’ici 2030, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.