Accueil / International / Énergie propre: Une étude confirme le potentiel de l’Afrique en hydrogène vert
ARCHIVE - À 2 euros le kg, l'hydrogène vert peut accélérer la croissance économique à faible intensité de carbone en Afrique. Foto: Fabian Sommer/dpa

Énergie propre: Une étude confirme le potentiel de l’Afrique en hydrogène vert

À 2 euros le kg, l’hydrogène vert peut accélérer la croissance économique à faible intensité de carbone en Afrique et réduire les émissions de 40 pour cent.

Une nouvelle étude commandée par la Banque européenne d’investissement (BEI) a « confirmé l’extraordinaire potentiel de l’Afrique » dans le domaine de l’hydrogène vert avec l’appui d’un investissement de 1 000 milliards d’euros. Cet investissement dans l’hydrogène vert peut fournir l’équivalent de plus d’un tiers de la consommation actuelle de l’Afrique en énergie, stimuler le produit intérieur brut (PIB), améliorer l’approvisionnement en eau potable et rendre les communautés autonomes. L’étude, intitulée « Africa’s Extraordinary Green Hydrogen Potential », met en évidence les avantages de l’exploitation de l’énergie solaire pour créer de l’hydrogène vert dans trois pôles africains à savoir Mauritanie-Maroc, Afrique australe et Égypte.

Le fait d’exploiter l’énergie solaire de l’Afrique pour produire 50 millions de tonnes d’hydrogène vert par an d’ici à 2035 peut contribuer à sécuriser l’approvisionnement mondial en énergie, à créer des emplois, à décarboner l’industrie lourde, à renforcer la compétitivité mondiale et à transformer l’accès à l’eau potable et à l’énergie durable. Économiquement viable à 2 euros le kg, l’hydrogène vert peut accélérer la croissance économique à faible intensité de carbone sur tout le continent et réduire les émissions de 40 pour cent. L’Afrique peut devenir un acteur mondial de l’énergie grâce aux exportations d’hydrogène vert, selon l’étude.

Cette étude, qui constitue le premier rapport détaillé sur la faisabilité du développement de l’hydrogène en Afrique, associe une analyse des possibilités d’investissement axée sur les trois pôles à une feuille de route de solutions techniques, économiques, environnementales et financières pour débloquer le développement commercial. L’étude a été présentée par la BEI, l’Alliance solaire internationale et l’Union africaine (UA) avec le soutien de l’État mauritanien, de l’entreprise HyDeal España d’hydrogène vert et de l’organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique). Elle a été réalisée par le cabinet de conseil international Corporate Value Associates (CVA).

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Trois journalistes ougandais mis à pied pour avoir ironisé sur le Parlement

Trois salariés d’une télévision ougandaise ont été mis à pied après avoir tourné en dérision …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *