Accueil / Actualité / Le bureau exécutif du SLECG insiste que la grève va continuer jusqu’à nouvel ordre et qu’il n’y aura pas la tenue d’un nouveau congrès

Le bureau exécutif du SLECG insiste que la grève va continuer jusqu’à nouvel ordre et qu’il n’y aura pas la tenue d’un nouveau congrès

Le bureau exécutif du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a tenu mercredi 21 février 2018 une réunion à huis clôt au siège dudit mouvement sous la présidence de leur secrétaire général, Aboubacar Soumah afin de mettre les points sur les I. 
Au terme de cette rencontre, le porte-parole du SLECG, Mohamed Roméo Bangoura a fait savoir qu’il n’y aura pas l’organisation d’un autre congrès, parce qu’un nouveau bureau exécutif vient d’être mis en place le 26 janvier dernier, dirigé par le camarade Aboubacar Soumah, malgré l’empêchement et l’arrestation arbitraire de certains membres par les forces de l’ordre lors du congrès.

‘’ Ce bureau qui s’est irréversiblement engagé dans la défense des intérêts moraux et matériels des enseignants se trouve confronté à la déstabilisation voulue et entretenue par le gouvernement en violation flagrante des conventions 87 et 98 de l’OIT relative à la liberté et à la protection du droit syndical soutenu par la constitution ».

Pour lui, vu les différentes violations démagogiques et flagrantes de certains articles de la constitution guinéenne, par le gouvernement, la société civile, la FEGUIPAE et les dissidents du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, son mouvement rejette en bloc la tenue d’un nouveau congrès contraire au statut et règlement intérieur du SLECG.

Pour finir, Mohamed Roméo Bangoura précise que le bureau exécutif dirigé par le secrétaire général Aboubacar Soumah demeure le seul interlocutoire crédible, tout en affirmant avec force que la grève va continuer jusqu’à nouvel ordre.

 

 

Fanta Kamano

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Siguiri-Faits divers : Un mort et 5 portés disparus dans l’éboulement d’une mine d’or à Fadabada

L’éboulement d’une mine d’or a fait samedi, 12 octobre, un mort et cinq portés disparus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.