Accueil / Société / Fête de tabaski : les vendeurs de moutons confrontés à des pertes à Conakry

Fête de tabaski : les vendeurs de moutons confrontés à des pertes à Conakry

À la veille de la fête de tabaski, la capitale guinéenne était inondée par des moutons locaux et étrangers, afin d’être vendus. Au lendemain de la fête, le premier constat, est qu’il y a plusieurs moutons non vendus, sur le lieu, les vendeurs dénoncent le retard lié à l’état de route entre Linsa-Kindia :

« On a fait 4 jours à Linsa seulement et nous sommes rentrés ici en retard et les moutons étaient aussi tous fatigués. » Déclare Cellou Diallo vendeur des moutons à la base militaire.

Pour Ibrahima Barry le prix d’achat des moutons au village est l’origine de ce problème.

« Au village, un mouton se négocier entre un million cinq cent mille francs à 2 millions, et le transport de Kindia-Conakry c’est 30000 FGN par mouton y compris les frais des douanes. Donc c’est vraiment un problème pour nous. Moi j’ai envoyé, 40 moutons j’ai vendu 35 il reste beaucoup sans être vendu et on sait que c’est une perte pour nous. » Explique-t-il

 

Ibra Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Manifestation du 14 octobre : « Il ne s’agit pas de détruire les biens des uns et des autres », dixit Mohamed Kaba

Le siège dudit parti a servi de cadre, le samedi dernier: le recensement électoral, la manifestation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.