Accueil / Société / Guinée : Le mot d’ordre de grève reste maintenue a affirmé Aboubacar Soumah du SLECG.

Guinée : Le mot d’ordre de grève reste maintenue a affirmé Aboubacar Soumah du SLECG.

Le Secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah a indiqué samedi, 03 novembre 2018 à Conakry que la grève reste maintenue jusqu’à l’obtention des 8 millions de francs guinéens comme salaire de base.

Accueilli par l’hymne national, Aboubacar Soumah qui reste campé sur sa position a fait le compte rendu de sa dernière rencontre avec une équipe gouvernementale.

Après avoir reçu une délégation, Aboubacar Soumah a dit ceci : « La délégation que nous avons reçue a demandé que tout en acceptant que la grève continue, nous allons d’abord procéder au recensement des enseignants parce qu’on ne peut pas demander un salaire décent et que tout le monde perçoit ce salaire. Donc, il faut faire une décantation avant d’augmenter les salaires.  Il faudrait mettre en notre disposition tous les moyens qu’il faut en commission tripartite, que nous descendions sur le terrain pour procéder à ce recensement. Nous leur avons répondu que pas de recensement, il faut payer d’abord avant le recensement. Nous sommes d’accord que ce n’est pas l’ensemble de tout l’effectif de l’éducation qui pourrait recevoir ce montant mais, il faudrait d’abord que l’accord soit signé, que la proposition soit faite, qu’on ait d’abord ce que nous demandons avant de procéder au recensement, Ce qui a été accepté. La délégation qui était avec nous ici, nous leur avons demandé de se retourner et nous allons consulter la base. Nous avons accepté que le lundi, qu’ils reviennent avec leur proposition. Nous avons dit que pas de recensement sans la proposition du gouvernement’’, dit-il

Autre sujet abordé au cours de cette rencontre, les syndicalistes pourraient avoir gain de cause.

’Ils ont parlé du paiement, nous avons dit que nous sommes en début Novembre, si la proposition nous est faite en ce début Novembre, nous demanderons que le paiement se passe en fin Novembre. Ils nous ont fait comprendre que le budget étant fermé ne pourra pas faire face au paiement en fin Novembre, nous leur avons dit que nous allons convoquer une assemblée générale, nous allons demander aux enseignants, si dans l’ensemble on accepte que le paiement commence effectivement en Novembre et que le paiement en espèce commence en janvier, parce qu’ils ont dit que la loi de finance sera votée en décembre, nous avons demandé que si le paiement commence en janvier alors, nous allons vous poser le problème, si nous acceptons que c’est en fin Novembre alors nous allons faire en effet rétroactif’’, a affirmé M. Soumah.

Ibrahima Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/Appui à la Santé communautaire : le CRS offre plusieurs matériels et équipement d’une valeur de 479.000 dollars US au ministère de la santé

Dans le cadre de son appui permanent au Gouvernement guinéen, le Bureau de  Cathtolic  Relief Service (CRS) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.