Accueil / Société / Dr Alhassane Makanera Kaké : « les enseignants peuvent avoir le double des huit millions, si le recensement est fait sur la base des critères bien définis»

Dr Alhassane Makanera Kaké : « les enseignants peuvent avoir le double des huit millions, si le recensement est fait sur la base des critères bien définis»

Après la signature du protocole d’accord entre le Syndicat Libre des Enseignants-Chercheurs de Guinée (SLECG) et le gouvernement la semaine dernière, qui a mis fin à la grève des enseignants, il a été constaté que le principal point revendicatif concernant les huit millions comme salaire de base réclamé par les enseignants a été écartés.

Autour cette question de salaire de base des enseignants, les deux parties ont conclu qu’un recensement général des enseignants de la fonction publique va être fait pour procéder à l’augmentation de l’indice salariale.

Face à cette situation, Dr Alhassane Makanera Kaké, enseignant-chercheur et professeur à l’université général Lansana Conté de Sonfonia, a annoncé ce mardi 15 janvier que si le recensement des enseignants de la fonction publique est fait sur la base des critères bien définis, ils pourront avoir une somme qui dépasse les huit millions.

«En Guinée, il y a beaucoup d’enseignants fictifs aussi des enseignants réels, c’est cette réalité qui fatigue les enseignants. Pendant l’agissement structurel, il était interdit par les accords que la fonction publique recrute. Il y avait même eu une réduction de 50% de l’effectif de la fonction publique, avec possibilité de création d’emplois zéro. Un seul secteur avait eu l’autorisation de recruter, c’était celui de l’enseignement ».

Selon lui, l’enseignement est devenu aujourd’hui une porte d’entrée des gens qui ont des relations.

«Ils entrent par la porte de l’enseignement et partent ailleurs. C’est ce nombre qui gonfle artificiellement le nombre d’enseignants. Le recensement ne doit pas se passer au niveau des ministères. Mais qu’il se fasse dans les écoles afin que ça soit bien déterminé qui est enseignant et qui ne l’est pas ». explique-t-il Dr Alhassane Makanera Kaké

Poursuivant, Dr Alhassane Makanera recommande au SLECG de bien déterminer le critère.

«Si vous n’avez pas de cours, vous n’êtes pas enseignant. On vous envoie là où on ne donne pas cours. Si on fait ça peut être, les enseignants auront plus que les huit millions qu’ils réclament. Mais il faudrait que le critère soit réellement établi.»

 

Ibrahima Sory Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : Un mort et plusieurs blessés dans une collision entre deux trains de la société Rusal à Enta nord

Un mort et plusieurs blessés graves, c’est bilan d’une collision survenue dans la matinée de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.