Accueil / Société / Boffa: l’ex préfète Aicha Sacko accusée de détournement de l’argent de la MUFFA de la sous-préfecture de Koba

Boffa: l’ex préfète Aicha Sacko accusée de détournement de l’argent de la MUFFA de la sous-préfecture de Koba

L’ex-préfète de Boffa, madame Aicha Sacko est accusée par les femmes de la sous-préfecture de Koba située à 145 km de Conakry pour détournement de l’argent de la Muffa de la localité.

Selon elles, lors du passage du président Alpha Condé à la veille des élections de 2015, il a promis qu’il va aider les femmes et les jeunes de Koba, à travers la MUFFA pour un montant de 350.000.000 FNG.

«Après son départ, la préfète Aissata Sakhô est venue nous exiger une condition terrible en disant que celle qui veut avoir un montant d’un million de francs guinéens, la personne doit lui verser un bénéfice de 135.000 GNF et 200.000 GNF pour avoir sept millions (7.000.000) Donc, depuis trois ans, on n’a pas eu les 1.000.000 qu’on souhaite avoir, aussi l’argent qu’on n’a pas déposé afin de rentrer en possession de ce crédit »

.
« Alors nous demandons à Aissata Sakhô de nous rendre notre argent que nous avons versé, sinon dans les jours à venir nous allons prendre en otage la préfecture de Boffaparce qu’on a compris que c’était une fausse promesse par les deux personnes. » explique-t-elle la porte-parole des victimes Fatou Camara

Joint au téléphone par notre rédaction, l’accusée Hadja Aicha Sacko l’ex-préfète de Boffa qui a abrité l’installation de cette micro finance a donné sa part de vérité dans cette affaire en précisant ceci : « Elles sont fait le versement depuis 3 ans, et jusqu’à présent elles n’ont pas accédées au crédit, c’est tout à fait vrai. Mais le problème est qu’elles n’ont pas fait le versement avec moi. En tant qu’autorité, je ne fais que la facilitation pour le conseil d’administration qui est élu par les femmes et qui devait donc s’occuper de mener toute la procédure concernant l’installation de Muffa à Boffa ».

« Je me suis mis à leur disposition pour informer les femmes et de les sensibiliser afin qu’elles adhérent à ce programme de Muffa. J’ai été dans toutes les sous-préfectures de Koba avec ce conseil d’administration piloté par Mme Kalissa. Donc au jour d’aujourd’hui, je peux vous dire que le siège est obtenu pour les femmes. Il y a même une ligne de crédit déjà ouverte. » « Mais je ne suis jamais venu après ces séances d’information. L’argent a été donné au sous-préfet, c’est lui qui est venu faire le versement au niveau du conseil d’administration qui s’occupe de toutes les procédures d’administration. Donc si elles pensent que l’argent se trouve avec moi, c’est une mauvaise information, l’argent a été verser à la Banque il y a un compte qui est ouvert à Boffa. Aujourd’hui tout ce qui reste, c’est l’inauguration officielle de la Muffa de Boffa. » Renchérie l’ex-préfète

 

Ibrahima Sory Camara 

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/Appui à la Santé communautaire : le CRS offre plusieurs matériels et équipement d’une valeur de 479.000 dollars US au ministère de la santé

Dans le cadre de son appui permanent au Gouvernement guinéen, le Bureau de  Cathtolic  Relief Service (CRS) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.