Accueil / Société / Forécariah : des plaines agricoles de l’île de Kaback menacées de disparition

Forécariah : des plaines agricoles de l’île de Kaback menacées de disparition

La sous-préfecture de Kaback, préfecture de Forécariah située à environ 100 km de la capitale de Conakry à vocation agropastorale menace de disparaître à cause de la montée du niveau de l’eau de mer, a-t-on constaté.

Autre fois connue pour ses potentialités agricoles, la sous-préfecture de Kaback est depuis près de 7 ans envahie par la montée des eaux de mer. Depuis un certain temps la localité est frappée de plein fouet par les menaces des changements climatiques qui affectent dangereusement en cela s’ajoute le manque certaines infrastructures sociales de base. Une situation qui impacte gravement l’économie de cette localité.

Des milliers d’hectares de terres cultivables sont aujourd’hui à la portée des eaux. Un véritable casse-tête pour les habitants qui ne savent à quel seins se voyer et qui sollicitent l’aide auprès des autorités pour sauver les plaines agricoles risque de disparaître sous la menace des eaux de mer dans un proche avenir si rien n’est fait.

Selon Issiaga Don SOUMAH, un responsable de district a indiqué que la localité n’a encore bénéficié aucune mesure d’accompagnement de la part de l’Etat pour désenclaver nos routes. C’est pourquoi la population se met à la tâche pour sauver la situation.

« A chaque fois nous demandons de l’aide au gouvernement pour nos routes, L’Était nous tient qu’à même des promesses, mais comme on ne peut pas continuer à attendre ces promesses. Comme nous n’avons aucun moyen, nous-mêmes nous faisons ce que nous pouvons faire, nous sortons pour colmater à notre manière certaines parties de la digue de protection. » A laissé entendre ce responsable désespéré.

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Média : après plusieurs mois de tractations, Alpha Abdoulaye Diallo du journal le populaire prend la tête de l’AGEPI

Le congrès électif du bureau exécutif de l’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI) s’est tenu à nouveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.