Accueil / Politique / Bilan des ministres des mines et des transports : le RGD de Me Abdoul Kabèlè Camara très critique

Bilan des ministres des mines et des transports : le RGD de Me Abdoul Kabèlè Camara très critique

Le Rassemblement guinéen pour le développement (RGD), s’est fait entendre à travers son deuxième Porte-parole, Nouhou Traoré, Juriste Privatiste. Il l’a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce jeudi 21 février.

L’Enseignant chercheur à l’Université général Lansana Conté de Sonfonia a été très critique vis-à-vis de la mise en œuvre de la politique publique de développement que c’était assigné le gouvernement de la place à travers son chef de gouvernement.  

« Nous avons un problème de taille par rapport à l’incohérence des discours qui nous ont été livré jusque-là », a introduit le Deuxième Porte-parole de RGD, Nouhou Traoré. Pour lui, cette incohérence est de deux ordres : les discours par rapport au Programme national de développement économique et social (PNDES) et par rapport a-t-il dit aux tristes réalités que vivent les citoyens guinéens.

Selon lui, le gouvernement guinéen a mis en place ce programme pour couvrir la période allant de 2016 à 2020. « Ça veut dire que pendant cette période, l’action gouvernementale qui vise à répondre aux demandes sociales des guinéens doit pouvoir s’inscrire autour de ce plan », précise-t-il.

Sur la même lancée, l’Enseignant chercheur de souligner que le Premier ministre aurait défendu ledit plan à l’Assemblée nationale en déclarant qu’il a le mérite de faire éviter à la Guinée le pilotage à vue dans la gestion des affaires publiques.

Puis de poursuivre en indiquant qu’il faudrait se méfier d’un pays où les affaires publiques sont conduites suivant les humeurs du jour des autorités. Où les désidératas des dirigeants. Egalement se méfier d’un pays, dit-il, où les affaires publiques sont conduites en faisant prévaloir des agendas politiques sur les considérations techniques.

« C’est en cela que nous, on a aucun problème au RGD avec le PNDES. Mais on a un problème avec sa mise en œuvre. Pourquoi, on ne met pas le PNDES en œuvre », s’interroge-t-il.

Il ajoute en martelant que pour eux, ils sont en face d’un gouvernement qui a un engagement vis-à-vis des guinéens dans la conduite des politiques publiques.

Dans la même veine, Nouhou Taroré d’indiquer que le passage des ministres des mines et des transports que ces derniers font de moins en moins allusion au PNDES : « c’est une incohérence », lâché-t-il.

Puis de rappeler que pourtant le PNDES a été prescrit à chaque département pour la réalisation des actions prioritaires qui doivent être mise en œuvre pour la période allant de 2016 à 2020. « La présentation du bilan des activités annuelles doit pouvoir ressortir en quoi les ministres ont travaillé pour la mise en œuvre du PNDES », dit-il.

Parlant de la présentation du bilan du ministre des mines, Abdoulaye Magassouba. Il a laissé entendre que ce dernier a été hors cadre par rapport au PNDES. « Mais ce qui est ahurissant, c’est qu’il s’est totalement écarté du PNDES. Tant du point de vu forme que du point de vu fond. Si vous lisez son document de présentation en aucun passage, on nous souligne le PNDES ». Il ajoute en disant que ce sont des actions qui sont créées de toute pièce.

L’homme de RGD de relever en parlant cette fois-ci de la présentation du bilan du ministre des transports, Aboubacar Sylla en souligne que ce dernier dans une moindre mesure a fait allusion à un certain nombre d’éléments contenu dans le PNDES volet transport.

Bien que le département ait été demandé de faire une étude sur l’avenir du port autonome de Guinée pour qu’il soit aussi compétitif que les ports d’Abidjan, de Dakar. « Il n’en parle que dans le bilan et perspectives. Or, il s’est passé trois ans, on s’impatiente », a-t-il précisé.

Concernant le projet Trans-guinéen, il a indiqué que le ministre n’a fait aucune référence à propos.

« Sur un total de six actions, il a fait référence au PNDES que dans trois actions. Et les trois autres participent soit du pilotage à vue ou en tout cas à du non-sens », a-t-il fait remarquer en concluant.

 

Richard TAMONE pour Guineequotidien.com

(+224) 664 44 47 21 

A propos guiquo-admin

Check Also

ADMINISTRATION PUBLIQUE : LE PREMIER MINISTRE FÉLICITE LES PREMIERS DIPLÔMÉS

Conakry, 18 mai 2022 – Le programme de maîtrise en administration publique en Guinée a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.