Accueil / Société / Lutte contre le changement de la constitution et le 3ème mandat : le mouvement ‘’ Patriote pour l’alternance et le Salut » s’implique

Lutte contre le changement de la constitution et le 3ème mandat : le mouvement ‘’ Patriote pour l’alternance et le Salut » s’implique

Le mouvement ‘’ Patriote pour l’alternance et le Salut »  » à sa tête Ibrahima Sanoh, activiste de la société civile et professeur d’université, a animé ce lundi, 29 avril 2019, une conférence de presse sur le débat lié à la constitution et l’alternance démocratique en 2020.

Selon lui, la volonté de leur plate-forme est de lutter contre un troisième mandat et une révision de la constitution.

« Nous avons franchi aussi comme on le dit des positions partisanes mais, en même temps aussi éviter de tomber sans le vouloir dans le piège que nous tend le pouvoir en place, qui consiste à susciter deux camps au sein de l’opinion. Ceux qui disent Alanmanè et Amoulanma. Nous parlons de l’alternance et on a montré que cette alternance est obligatoire. Pas une seule fois, ni deux fois mais, triplement ».
Plus loin, Ibrahima Sanoh a fait savoir que les textes de loi sont intouchables et doivent être respectés.

« Il a fait ce qu’il a pu faire selon les moyens et les possibilités qui sont les siens. Mais, beaucoup de choses n’ont pas changé. Quelque part, il n’a pas eu le sens de la priorité et il n’y a pas eu assez de coordinations dans ses actions. Finalement, le niveau de vie n’a pas changé. Il n’a pas pu avoir le courage d’implémenter ses recommandations. Comme la constitution le dit, quand il finit, quelqu’un d’autre doit aller. Il ne s’agit pas de changer un texte s’il est légisme. Il ne s’agit pas de dire qu’il faut changer la constitution pour que les problèmes soient résolus. Il faudrait que les constitutions qui sont là soient observées. Si on ne les observe pas, ça ne sert à rien d’adopter les lois. » Conclut-il

 

Ibra Damouya

A propos guiquo-admin

Check Also

Massacre de 2009 au stade de Conakry: les autorités promettent un procès « bientôt »

Les autorités guinéennes ont promis lundi pour « bientôt » un procès du massacre d’opposants au stade …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.