Accueil / Politique / Guinée : Une pyramide politiquement renversée (Par Ousmane Keita)

Guinée : Une pyramide politiquement renversée (Par Ousmane Keita)

La force des politiques, diviser le Peuple pour continuer à sucer ses richesses, alors, il faut les évincer.
Dans cette lutte politique, purement citoyenne et patriotique, nous nous mettons auprès du Peuple pour l’éclairer, le pousser à prendre sa destinée en main et déboulonner tous ces arrivistes sur son chemin. Notre pays étant légendairement  immortalisé par ses pères fondateurs, nous ne permettront en aucun cas, à un groupuscule de dirigeants, de continuer à nous exploiter.
L’heure est grave, et notre mission devient de plus en plus urgente et indispensable, changer cette classe dirigeante, pour ne pas que nous soyons ruiner. Ainsi, il n’est pas question de continuer à voir notre sous-sol riche, mais avec un Peuple pauvre.
Aucune des préoccupations majeures de nos pauvres populations n’a changé. La majorité des Guinéens restent toujours parmi les Quinze (15) Populations les moins avancées au Monde, avec une monnaie nettement dévaluée et dévalorisée, parce-que tout simplement, notre pays ne produit pas grandes choses, et sur la même lancée, nos dirigeants ne font qu’importer, donc enrichir les autres pays du monde, au-lieu de créer des opportunités sur place. Malgré que nous avons une nature, un climat et environnement favorables à l’agroalimentaire, au tourisme, la pêche, l’énergie renouvelable et l’industrie etc.
Par manque de vision élargie, l’establishment continue à vider nos banques et ressources naturelles pour enrichir l’Occident et l’Orient, et pendant ce temps, le Pays de la Terre-Rouge vit dans une série de crises sur le plan : alimentaire, sanitaire, sécuritaire, éducatif, logement, environnementale, mobilité, employabilité, sans oublié celles, politiques et socioeconomiques qui sont devenues une tradition Guinéenne etc.
Nos vieux briscards, incapables de changer, ils continuent à nous amadouer et conjuguer leurs verbes au future, tandis-que le future c’est Maintenant.
Aujourd’hui, on nous parle de changement de Constitution, au moment où la Majorité des Guinéens ne parviennent pas à se nourrir Matin-Midi-Soir ; on nous parle de la Construction de 6.000 logements sociaux, alors qu’il y’a déjà nos frères et sœurs de Kaporo-rails, Kipé 2 et Dar-es-salam dans la rue, et en plein hivernage ; on nous parle de la prochaine fourniture ou vente du courant électrique aux pays frontaliers, pendant que notre territoire national a toujours un besoin déficitaire ; on nous parle d’une croissance économique à deux (2) chiffres, pourtant, nous sommes encore sur la perfusion financières des Institutions économiques internationales ; on nous parle d’une certaine amélioration du climat des affaires, au contraire, c’est plutôt une série de deals et de marchés gré à gré ; on nous parle d’une lutte contre la corruption, cependant le poisson pourrit par la tête, et, nous les signalons que le passé de la plupart d’entre eux, est taché de corruption et détournement ; on nous parle de la gratuité de la césarienne, toutefois, la large majorité de nos mamans payent pour donner naissance aux enfants de la République ; on vous parle des usines de bonbons, de frites, d’acajous, d’une autoroute Coyah-Dabola, des nouvelles villes à l’image de Celles Occidentales, néanmoins, l’effort politique fournit reste toujours à désirer, car celle-ci n’a été orienté que dans des stratégies machiavéliques ; on nous même parlé, qu’à travers leur compte orange monnaie, nos paysans ont la capacité de louer, ou d’acheter les motoculteurs ou tracteurs, pourtant, rare de voir, un paysan Guinéen qui parvient à s’approvisionner de sa récolte, juste pour un délai de six (6) mois.
Quels mensonges d’État ?
Surtout qu’à leur avènement au pouvoir, ils avaient pour Slogan : <<Le mensonge est terminée !>>.
Les mains propres sont devenues sales, et désormais, l’histoire retiendra, qu’ils ont aussi suivi, les traces de ceux-là même, qu’ils dénonçaient. Dans ce contexte, les Guinéens ne seront plus dupes, et feront le bon choix.
Ousmane Keita.
Analyste Politique.
Altermondialiste et Citoyen de la République.

A propos guiquo-admin

Check Also

Après Bamako, Alpha Condé en Turquie pour assister à la conférence de haut niveau de l’OCI sur les investissements public et privé

Sur invitation du président de la République de Turquie, son Excellence Recep Tayyip Erdoğan, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.