Accueil / International / “Plus de 1.500 civils” tués au Mali et Burkina en 2019, selon l’ONU

“Plus de 1.500 civils” tués au Mali et Burkina en 2019, selon l’ONU

Au Sahel, les moyens restent toujours limités face aux besoins croissants liés à la dégradation de la situation sécuritaire dans le Sahel, déplore l’ONU.

“Je reste profondément préoccupé par l’escalade de la violence qui, du Sahel, s’est étendue aux États côtiers d’Afrique de l’Ouest bordant le golfe de Guinée”, a déploré Antonio Guterres dans un rapport publié ce mardi.

“Les groupes terroristes ont consolidé leur ancrage dans la région du Sahel, faisant basculer de vastes pans de territoire dans l’instabilité et attisant les violences ethniques, notamment au Burkina Faso et au Mali”, poursuit-il

Le rapport couvre la période de mai à octobre 2019.

“Les conditions de sécurité ont continué de se détériorer dans toute la région du Sahel, comme en témoignent les attentats perpétrés par des groupes terroristes contre des civils et des membres des forces de sécurité et la persistance des violences intercommunautaires”, relève le patron de l’ONU, en pointant une hausse des attentats au Burkina Faso.

 

Avec BBC

A propos guiquo-admin

Check Also

Zimbabwe: l’ex-président a laissé 10 millions de dollars et des propriétés

L’ancien président zimbabwéen Robert Mugabe, décédé en septembre à l’âge de 95 ans, a laissé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.