Accueil / Société / Adéquation jeunesse et développement en Afrique : Dr Ousmane Doré devant les étudiants

Adéquation jeunesse et développement en Afrique : Dr Ousmane Doré devant les étudiants

‘’Le rôle de la jeunesse dans la promotion de la paix et le développement en Afrique’’ a été au centre de la rencontre qui a eu lieu dans la salle de conférence : Malick Condé de l’université Kofi Annan de Nongo/Ratoma. Le directeur général du bureau régional pour l’Afrique centrale du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Dr Ousmane Doré a animé ladite conférence.  Pour l’ancien ministre de l’économie et des finances du gouvernement dirigé par Lansana Kouyaté a indiqué d’entrée de jeu que lorsque les pouvoirs publics s’occuper les problèmes de la jeunesse cela pourrait empêcher à cette dernière de vouloir céder à l’instrumentalisation. Pour se faire, dit-il, les pouvoirs publics doivent pouvoir impliquer les jeunes dans la résolution des problèmes. « Ils ne doivent pas être perçus comme des jeunes à problème ou des fauteurs de troubles nécessairement. Mais les prendre plutôt comme des partenaires fiables dans le cadre de la résolution soit des conflits ou bien des problèmes de société », a souligné l’économiste. Puis de faire remarquer qu’il ne faudrait pas que les décideurs créent une situation où le serpent se mord la queue. Il ajoute par la suite que dans une société responsable où les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités, la jeunesse également le développement suit : « En ce moment, il y a la paix, la concorde : condition nécessaire à tout  développement ».

Interrogé sur le profit que la jeunesse peut tirer de la paix, Dr Doré a fait savoir que la jeunesse a tout à gagner dans la paix. « D’abord le développement, c’est pour assurer l’avenir de cette jeunesse. C’est pourquoi, nous parlons de la jeunesse comme étant le moteur d’élément central, l’acteur principal du développement. Donc une fois qu’il y a le développement, cette jeunesse jouit pleinement. C’est elle qui fait la société, c’est pourquoi, il faut lui assurer tout, y compris les formations utiles ». Sur la même lancée, il a poursuit qu’il faut donner tous les instruments permettant à la jeunesse de bénéficier d’une croissance durable. « Si elle n’a pas ces instruments-là, on peut avoir de développement, la croissance. Mais bien entendu ça serait une croissance qui va être occultée, qui ne sera pas soutenable. Parce que cette jeunesse demeurera toujours prête à vouloir tirer profit d’une situation qu’elle n’a pas ». Selon lui, c’est une situation qui doit aller de pair : un développement équilibré suppose qu’il y a une répartition judicieuse des richesses permettant à chacun d’apporter sa contribution à l’office nationale.

De son côté l’un des initiateurs de ladite rencontre, le coordinateur national des jeunes ambassadeurs de Guinée, Ibrahima Ténemba Kourouma a confié que ce genre de rencontre permis aux étudiants de pouvoir s’orienter et de prendre leurs destins en main. Pour lui, il faudrait toujours faire profiter aux jeunes Guinéens du séjour des personnalités comme de la trempe de Dr Ousmane Doré.

 

Kataco Katom

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Construction anarchique des stations-service: le ministre des hydrocarbures menace de fermer les stations qui ne sont pas en règle

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé vendredi, 17 janvier 2020, dans réceptif hôtelier de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.