Accueil / International / Fusillade en Allemagne : ce que nous savons des attentats dans des bars à chicha

Fusillade en Allemagne : ce que nous savons des attentats dans des bars à chicha

Un homme armé a ouvert le feu sur deux bars à chicha dans la ville de Hanau, en Allemagne occidentale, dans la nuit du 19 au 20 février tuant au moins neuf personnes et en blessant plusieurs autres, selon la police.

Les procureurs fédéraux traitent l’attaque comme un acte terroriste affirmant qu’il y a des preuves que le tireur soit un partisan de l’extrême droite.

Les deux endroits visés mercredi soir sont majoritairement fréquentés par une clientèle kurde, une communauté très majoritairement musulmane à cheval entre la Turquie, la Syrie, l’Iran et l’Irak.

Selon la police, le suspect, âgé de 43 ans, s’est suicidé. Son corps a été retrouvé à son domicile avec celui de sa mère.

Le journal allemand Bild rapporte qu’il était un citoyen allemand avec un permis de port d’armes et que des munitions et chargeurs ont été trouvés dans sa voiture.

Selon Bild, il aurait exprimé des opinions d’extrême droite dans une lettre d’aveux et une vidéo, mais cela n’a pas été confirmé officiellement.

Que savons-nous des fusillades ?

Les tirs ont eu lieu mercredi vers 22 heures, heure locale (21 heures GMT), et la première cible était un « bar à chicha de minuit », dans le centre ville de Hanau.

Des témoins ont déclaré avoir entendu une douzaine de coups de feu et au moins trois personnes ont été tuées.

Le suspect se serait ensuite enfui dans une voiture sombre vers le quartier de Kesselstadt et aurait ouvert le feu sur l’Arena Bar & Cafe, où au moins cinq personnes ont été tuées.

Les bars à chicha sont des endroits où les gens se rassemblent pour fumer une pipe connue sous le nom de chicha ou narguilé.

Traditionnellement présents dans les pays du Moyen-Orient et d’Asie, ils sont également populaires dans de nombreuses autres régions du monde.

Les tirs ont déclenché une chasse à l’homme qui a duré sept heures, tandis que les officiers cherchaient ce qu’ils pensaient être plus d’un agresseur.

Ils ont trouvé le suspect et le second corps dans un appartement près du lieu de la seconde fusillade.

Hanau, la capitale du Land de Hesse, est une ville de 100 000 habitants située à environ 25 km à l’est de Francfort.

Le ministre de l’Intérieur de Hesse, Peter Beuth, a déclaré que l’affaire était traitée comme une attaque terroriste, les premières indications montrant un motivation xénophobe.

Can-Luca Frisenna, qui travaille dans un kiosque sur le lieu de l’une des fusillades, a déclaré que son père et son frère se trouvaient dans la région lorsque l’attaque a eu lieu.

« C’est comme être dans un film, c’est comme une mauvaise blague, comme quelqu’un nous racontait une blague », a-t-il déclaré à l’agence de presse Reuters.

« Je ne peux pas encore saisir tout ce qui s’est passé. Mes collègues, tous mes collègues, ils sont comme ma famille – ils ne peuvent pas le comprendre non plus ».

Récentes attaques d’extrême droite en Allemagne

Octobre 2019 : à Halle, un agresseur tue deux personnes et tente de prendre d’assaut une synagogue (lieu de prière des juifs), en diffusant l’assaut en direct sur Internet. Il admet plus tard un motif antisémite d’extrême droite pour l’attaque.

Juin 2019 : Walter Lübcke, un politicien pro-migrant, est tué d’une balle dans la tête à bout portant et est retrouvé mort dans son jardin. Un suspect ayant des liens avec l’extrême-droite a ensuite avoué le meurtre.

Juillet 2018 : La justice allemande condamne Beate Zschäpe pour dix meurtres à caractère raciste dans le cadre d’une campagne de violence menée depuis sept ans par le groupe raciste National Socialist Underground (NSU). Quatre autres personnes ont également été emprisonnées pour avoir aidé le NSU

Juillet 2016 : Un jeune homme de 18 ans a abattu neuf personnes dans un centre commercial de Munich avant de se suicider. Les autorités bavaroises ont annoncé en 2019 que l’attaque était désormais classée comme un « crime à motivation politique », et que l’adolescent avait « des opinions racistes et d’extrême droite ».

Quelle a été la réaction ?

Le maire de Hanau, Claus Kaminsky, a déclaré à Bild que cette nuit avait été « terrible », ajoutant : « Vous ne pouvez pas imaginer une nuit pire. Elle nous occupera bien sûr pendant très, très longtemps et restera un triste souvenir. Je suis profondément ému ».

Katja Leikert, qui représente Hanau au Parlement allemand, le Bundestag, a déclaré : « J’espère que les blessés se remettront rapidement. C’est un scénario horrible pour nous tous ».

Sur Twitter, le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a déclaré : « Mes pensées sont avec les gens de Hanau ce matin, où un crime épouvantable a été commis. »

Cette attaque survient quatre jours après une autre fusillade à Berlin, près d’un spectacle de comédie turc sur la scène du concert Tempodrom, qui a fait un mort.

Les lois sur les armes à feu en Allemagne sont parmi les plus strictes au monde, et ont été renforcées ces dernières années après d’autres fusillades de masse.

 

Avec BBC

A propos guiquo-admin

Check Also

Décès de l’ancien président Algérien Abdelaziz Bouteflika

L’ancien président Algérien Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir en 2019 après des manifestations massives contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.