Accueil / International / Afrique : Des anciens migrants bénévoles contre le Covid-19
«L'Organisation internationale pour les migrations» (OIM) vient de lancer, en Guinée, un projet de «formation en création et gestion de microentreprises» en faveur d'une centaine d'ex-migrants de retour au bercail. Foto: OIM Guinée

Afrique : Des anciens migrants bénévoles contre le Covid-19

En Afrique de l’Ouest, des migrants de retour au bercail choisissent la voie du bénévolat pour aider leurs communautés à faire face à la pandémie de Covid-19.

« Je suis vraiment honoré de participer à la lutte contre la Covid-19 dans mon pays, malgré les défis qui se présentent actuellement », s’est félicité Ebrima Sambo, bénévole pour la campagne « Migrants as Messengers » (migrants comme messagers). Ce bénévole gambien, a été formé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), aux côtés de 247 autres migrants de retour issus de l’Afrique de l’ouest, pour sensibiliser sa communauté aux mesures de prévention contre le Covid-19.

« En tant que migrant de retour, c’est une initiative très importante pour moi. Je pense que l’épidémie de Covid-19 touche les migrants de manière disproportionnée », a témoigné Ebrima Sambo, cité par l’OIM. Avec l’initiative « Migrants as Messengers », l’OIM œuvre à sensibiliser et informer les communautés vulnérables dans les régions isolées sur les bonnes gestes à adopter afin d’endiguer la propagation du virus.

Issus de sept pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Sénégal, le Nigéria, la Côte-d’Ivoire et la Gambie, ces bénévoles ont réalisé plus de 70 supports de sensibilisation sur des plateformes multimédia spécifiques, a fait savoir l’OIM. D’après Viviane Nzeusseu, spécialiste thématique régionale en migration et santé pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale, « l’une des principales leçons que l’OIM et d’autres organisations ont tirées de la crise de l’Ebola qui a frappé la région, en 2014, est l’importance de la participation des communautés ».

Il est, par conséquent, impérieux d’intégrer les communautés locales dans le processus de communication et de faire en sorte que les messages soient transmis par des canaux de communication efficaces. L’objectif étant d’atténuer les risques de contamination, a-t-elle fait observer. Financée par le gouvernement néerlandais, l’initiative « Migrants as Messengers », lancée en avril 2018 par l’OIM, est une campagne qui a pour objectif de donner la parole aux migrants de retour afin de sensibiliser leurs communautés sur les risques liées à la migration irrégulière.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo autorisé à quitter la Belgique sous conditions

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé jeudi autoriser sous conditions l’ancien président ivoirien Laurent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.