Accueil / International / Le plus jeune maire du Cameroun tué par balle, l’État accuse les séparatistes anglophones

Le plus jeune maire du Cameroun tué par balle, l’État accuse les séparatistes anglophones

Des hommes armés ont tué le maire d’une ville de la région anglophone du sud-ouest du Cameroun, en proie à des velléités séparatistes.

Selon la chaîne de télévision d’État CRTV, Ashu Prisley Ojong, maire de Mamfe, à environ 500 km de la capitale Yaoundé, a été tué lorsque son convoi a essuyé des tirs de combattants séparatistes anglophones.

D’après un officier supérieur de l’armée camerounaise, deux soldats ont été blessés lors de l’attaque, survenue dimanche.

Agé de 35 ans, M. Ojong était le plus jeune maire du Cameroun, précise la CRTV dans un tweet. Il avait été élu lors du double scrutin du 9 février.

Ojong est l’un des premiers élus à avoir été tués dans le conflit qui perdure entre l’armée camerounaise et les milices anglophones.

 

Avec VOA

A propos guiquo-admin

Check Also

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo autorisé à quitter la Belgique sous conditions

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé jeudi autoriser sous conditions l’ancien président ivoirien Laurent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.