Accueil / Economie / BAD : Don de près de 7 millions de dollars pour la mise en œuvre du « Marché unique du transport aérien africain »

BAD : Don de près de 7 millions de dollars pour la mise en œuvre du « Marché unique du transport aérien africain »

Ce marché devrait favoriser l’intégration régionale et stimuler le commerce et le tourisme entre les pays du continent.

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un don de 6,85 millions de dollars à la « Commission africaine de l’aviation civile » (CAFAC) pour la mise en œuvre du « Marché unique du transport aérien africain » (MUTAA). Avec cet appui, la BAD « supporte 89,5 pour cent du coût global du projet, estimé à 7,65 millions de dollars ». Le reste (10,4 pour cent) étant cofinancé par la CAFAC, a annoncé l’institution financière panafricaine, le 12 mai 2020.

« La CAFAC pourra, ainsi, mettre en place le cadre institutionnel et réglementaire approprié et sensibiliser l’opinion à la mise en œuvre réussie du MUTAA », a-t-on ajouté. D’une durée de 36 mois, le projet porte sur le renforcement institutionnel de la CAFAC afin de fournir à l’organisme d’exécution et aux autres institutions parties prenantes (communautés économiques régionales, États et compagnies aériennes) les connaissances et les compétences nécessaires pour établir durablement le MUTAA.

Il s’agit également d’appuyer le « développement durable du transport aérien en Afrique par le renforcement de la sûreté, de la sécurité et de la protection de l’environnement ». Le MUTAA devrait améliorer l’accès des Africains (plus de 1,2 milliard de personnes) au transport aérien, favorisant, ainsi, l’intégration régionale et stimulant le commerce et le tourisme entre les pays du continent.

« Le MUTAA est considéré comme une infrastructure logistique cruciale et un facilitateur du bon fonctionnement de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), complétée par le Protocole sur la libre circulation des personnes et des biens et le Passeport africain ». La Vision 2063 de l’Union africaine (UA) fixe l’objectif ambitieux de porter la croissance du commerce intra-africain de 10 pour cent en 2012 à environ 50 pour cent à l’horizon 2045, grâce à une intégration plus poussée, a-t-on rappelé. Le MUTAA a été créé en janvier 2018 comme premier projet phare de l’Agenda 2063 de l’UA.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Cameroun : 125 millions de dollars pour améliorer l’enseignement secondaire et renforcer les compétences

Il s’agit d’un projet qui devrait « bâtir un système éducatif plus efficace, inclusif et résilient ». …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.