Accueil / International / Rwanda : Des poubelles intelligentes pour la gestion des déchets
POLYCOPIÉ - La ville de Kigali, capitale du Rwanda. Foto: City of Kigali

Rwanda : Des poubelles intelligentes pour la gestion des déchets

Les poubelles sont équipées de capteurs surveillant les déchets dans des stations de collecte, alimentées par l’énergie solaire et télésurveillées.

La ville de Kigali, capitale du Rwanda, a lancé un projet pilote de gestion et de collecte intelligentes des déchets utilisant des poubelles fabriquées localement et équipées de capteurs pour surveiller les niveaux de déchets en temps réel. Les poubelles, qui sont géolocalisées, sont contrôlées par un système via Internet. Les capteurs envoient des notifications en direct aux collecteurs de déchets concernant leurs niveaux dans les poubelles. Les ordures sont ensuite acheminées vers la décharge de Nduba (à Kigali) ou vers des installations de recyclage.

Ces poubelles ont des couleurs différentes selon le type de déchets, les vertes étant destinées aux biodégradables, les bleues aux recyclables tels que le plastique et les papiers, tandis que les grises sont destinées aux appareils électroniques, a rapporté le quotidien rwandais « The New Times ».

Ce projet pilote, mis en œuvre sur quatre marchés publics et le village modèle de Karama, comprend cinq stations de collecte de déchets alimentées par l’énergie solaire et surveillées par des caméras à des fins de sécurité. Représentant un investissement de 100.000 dollars, il a été lancé le 2 novembre 2021 par la ville de Kigali, le ministère rwandais des TIC et de l’Innovation (MINICT) et l’Autorité Rwandaise de la Société de l’Information (RISA) en partenariat avec « Smart Africa », alliance de 30 ministères africains chargés du numérique, et l’Agence Norvégienne de Développement (NORAD).

« La gestion intelligente des déchets est une priorité pour nos villes en expansion et ce projet pilote sera le premier avant que nous n’étendions cette initiative à toute l’Afrique dans le cadre de l’Alliance Smart Africa », a déclaré le directeur général du secrétariat de Smart Africa, Lacina Koné.

Selon le maire de Kigali, Pudence Rubingisa, le projet vient à point nommé en raison de l’augmentation rapide de la population de la ville qui devrait doubler dans les 30 prochaines années, « ce qui nous oblige à gérer et traiter efficacement les déchets en utilisant des technologies intelligentes dans les lieux publics accueillant de nombreuses personnes tels que les écoles, les hôpitaux et les marchés ».

La ville de Kigali (1,3 million d’habitants) produit environ 800 tonnes de déchets solides par jour dont la majorité est composée de déchets organiques, selon des données de l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique (GCCA), publiées en mars 2021. Tous les déchets collectés sont déchargés à Nduba comme site de décharge de la Ville.

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Transition énergétique: L’Allemagne ouvre un bureau pour l’hydrogène au Nigéria

Berlin déploie des « bureaux » pour sa politique étrangère de l’hydrogène dans des pays …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.