Accueil / Société / Crise au sein du patronat de Guinée : Elhadj Mohamed Habib Hann annonce la mise en place d’un patronat unifié

Crise au sein du patronat de Guinée : Elhadj Mohamed Habib Hann annonce la mise en place d’un patronat unifié

Le président du Conseil National du Patronat de Guinée, Mohamed Habib Hann a tenu ce lundi,21 mars 2022 une conférence de presse pour faire le point sur la situation de ladite institution qui traverse une crise sans précédente.

À l’entame de son intervention, le président Habib Hann s’est d’abord réjouit de la mise en place de la chambre de commerce de Guinée tout en félicitant les autorités de la transition d’avoir facilité la mise en place de cette chambre.

« C’est même processus qui continu, nous allons maintenant vers la mise en place d’un patronat unifié de façon inclusive sans aucune exclusion, qui permet de réunir tous les composantes du secteur privé guinéen ».

Parlant du CNP version Kaba Guiter, Elhadj Mohamed Habib Hann a fait savoir que ça été une incompréhension sinon cette équipe n’est pas son adversaire.

« Il y a eu des polémique à certain moment. Je vous rappel que le patronat guinéen était présidé par Elhadj Mamadou Sylla (Futurlec), mais à certain moment, il s’est aventuré dans les activités politiques, jusqu’à présent  sa présence parmi les acteurs politiques de ce pays, il y avait incompabilité totale entre les fonctions d’être président d’un parti politique et la fonction de président du patronat, ce qui fait que par décision du bureau Mr Sékou Cissé devient vice président pour conduire les destinés du CNP-Guinée et dans les textes du patronat, cette période était limitée afin d’élire un bureau exécutif ».

Après avoir obtenu la bénédiction des (4) figures connues dans le milieu du secteur privé guinéen à savoir : Elhadj Bobo de Super V, Mr Thiangui (Thiangui pêche), le défunt Elhadj Souleymane Cissé, Sékou Cissé président par intérim du CNP d’alors l’actuel président du CNP-Guinée a décidé de s’impliquer dans la gestion de l’institution pour mettre fin à la crise.

« C’est ainsi j’ai été élu pour la première fois à la tête du CNP-Guinée le 10 décembre 2016  dans la plus grande transparence. Notre vision c’est d’avoir une institution forte et des personnalités crédibles. Le patronat de Guinée n’est l’apanage de personne à plus forte raison la propriété privée de quelqu’un ».

« L’entité qui est protégée par le concert des nations unies, le monde de travail (BIT et OIT) alors qu’est ce qu’il faire, c’est de mettre en place un patronat unique dans la mesure du possible, pour que tous les efforts convergent vers la même vision. Moi je ne peux pas m’opposer que tout le monde soit autour de la table, sinon je suis élu démocratiquement dans la plus grande transparence, je peux dire je continu, le chef d’État a fait un appel à ce que les patronats soient unifiés. On ne peut pas unifier dans l’exclusion, ma vision était de parler à tous les bureaux exécutifs pour leurs dirent , donnons nous  la main, exposons cette vraie exposition et essayons de voir comment mobiliser à être au de la table. Les auto-proclamation ne conduits pas à la représentativité d’un bureau patronal. Un bureau patronal ce son des hommes d’affaire qui sont élus par un congrès électif, c’est ce qui est légitime et reconnu sur le plan international » conclut-il Elhadj Habib Hann

 

Karifa Zoumanigui

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée: Fin de la formation des acteurs de la Société civile de Kindia sur les gestes de premier secours en faveur du développement du secourisme volontaire

La Salle de Conférence de l’Ecole Nationale des Instituteurs (ENI) de Kindia a abrité ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.