Accueil / Economie / Agriculture : Une initiative de la BAD primée
ARCHIVE - Le prix a été décerné à la campagne de marketing en ligne de l'initiative Technologies pour la transformation de l'agriculture africaine (TAAT) de la Banque africaine de développement (BAD). Foto: Patrick Pleul/dpa

Agriculture : Une initiative de la BAD primée

La National Association of Black Journalists (NABJ) décerné son prix à la campagne de marketing en ligne de l’initiative Technologies pour la Transformation de l’Agriculture Africaine.

La National Association of Black Journalists (NABJ), organisation américaine de journalistes et de professionnels des médias noirs, a décerné, le 13 août, son prix « Salute to Excellence » à la campagne de marketing en ligne de l’initiative Technologies pour la transformation de l’agriculture africaine (TAAT) de la Banque africaine de développement (BAD). Ce prix récompense le journalisme et les communications qui couvrent le mieux les réalités du monde noir ou qui traitent de questions touchant la communauté noire dans le monde entier, selon la BAD qui a rapporté l’information.

La campagne de marketing en ligne a mis en évidence l’impact du programme TAAT, qui fournit des technologies agricoles respectueuses du climat à des millions d’exploitants agricoles africains, aidant ainsi les pays africains à produire davantage de denrées alimentaires, a-t-on indiqué. Elle présente, a-t-on ajouté, quelques-uns des millions d’agriculteurs africains qui bénéficient des variétés de semences certifiées de blé, de maïs et d’autres variétés adaptées au changement climatique, des engrais et de l’appui technique, financés par le programme TAAT depuis son lancement en 2018.

« Cette reconnaissance de la National Association of Black Journalists intervient à un moment où la sécurité alimentaire africaine et mondiale est menacée par la guerre de la Russie en Ukraine. Les communications de notre Banque permettent de dire au monde, à travers les histoires des agriculteurs africains participant au programme TAAT, que l’Afrique a des solutions pour stimuler sa production alimentaire et réduire sa dépendance aux importations de céréales en provenance de la région de la mer Noire », a déclaré Beth Dunford, vice-présidente chargée de l’Agriculture et du Développement humain et social à la BAD.

En juillet, la BAD a approuvé un nouveau financement de 30 millions de dollars pour le programme TAAT, qui vise globalement à accroître de 100 millions de tonnes la production alimentaire de l’Afrique et à sortir 40 millions de personnes de la pauvreté d’ici 2025.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Climat: La moitié des Africains sont conscients du changement climatique

Peu d’entre eux sont satisfaits des efforts des gouvernements, des entreprises et des pays développés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.