Accueil / Société / Guinée: le ministre de la Justice se veut rassurant sur la santé de l’opposant Ibrahima Diallo

Guinée: le ministre de la Justice se veut rassurant sur la santé de l’opposant Ibrahima Diallo

Ce mardi, 13 septembre, l’avocat d’Ibrahima Diallo, Me Salifou Béavogui, évoquait sur RFI son transfert en urgence lundi à l’hôpital en raison de problèmes de santé. Rien d’alarmant, selon le ministre de la Justice, il s’agit de la procédure habituelle lorsqu’un détenu signale un problème de santé.

Le ministre guinéen de la Justice, Alphonse Charles Wright, se veut rassurant sur de l’état de santé d’Ibrahima Diallo. Il dit s’être rendu ce mercredi matin à la Maison Centrale de Conakry, où est incarcéré le responsable des opérations du FNDC.

« Très tôt ce matin, je me suis dirigé vers la maison centrale de Conakry pour aller rencontrer monsieur Diallo, affirme le ministre au micro de RFI. J’ai eu un entretien avec lui, nous avons échangé par rapport à son état de santé, de tout… il va très bien. Il y a une infirmerie au niveau de la maison centrale qui veille sur les questions de santé des détenus, il a dit qu’il avait des plaintes au niveau respiratoire. (…) Ce qu’il faut tout de suite faire c’est lui permettre de consulter un médecin, c’est son droit le plus absolu, quel que soit ce qu’on lui reproche on ne peut pas lui priver de son droit d’avoir un médecin. Donc, il est parti à l’hôpital, il a été consulté par le médecin. »

« Surenchère »

Ibrahima Diallo avait été arrêté fin juillet après des manifestations contre la junte militaire. Le responsable des opérations du FNDC, a dû être transféré ce lundi 12 septembre en urgence à l’hôpital en raison de problèmes de santé, Me Salifou Béavogui, son avocat avait préféré sonner l’alerte.

« Notre client Monsieur Ibrahima Diallo, a été admis en urgence à l’hôpital Ignace Deen pour des soins intenses liés un peu aux problèmes respiratoires, immédiatement les examens ont commencé. Ce qui est à regretter c’est qu’en dépit du fait qu’il soit en détention, il soit donc dans les mains de l’Etat, il est dans l’obligation de faire face à ses frais de traitement alors que dans des conditions normales c’est l’Etat qui doit faire face à ces frais, parce que c’est l’Etat qui le retient en prison. Il ne travaille pas, il n’a pas de source de revenus, donc son état de santé doit être pris en compte parce que c’est un détenu qui est en attente de procès. »

Le ministre de la Justice, Alphonse Charles Wright, dénonce par ailleurs la « surenchère » de l’avocat d’Ibrahima Diallo, concernant l’état de santé de son client.

 

Avec RFI 

 

 

 

 

 

 

 

..

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Procès du 28 septembre: Arrestation de (4) autres accusés cités dans l’affaire du massacre de 2009

Au lendemain de l’arrestation du Colonel Bienvenue Lamah accusé dans l’affaire du massacre du 28 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.