Accueil / Société / Procès 28 septembre 2009: la demande de liberté provisoire du Colonel Ibrahima Camara « Kalonzo » rejetée par le Tribunal

Procès 28 septembre 2009: la demande de liberté provisoire du Colonel Ibrahima Camara « Kalonzo » rejetée par le Tribunal

À sa première comparution suite au procès du massacre du 28 septembre 2009, le Colonel Ibrahima Camara alias Kalonzo a été entendu par le Tribunal ce mercredi 16 novembre 2022.

Accusé à tord ou à raison rien n’est pour l’heure édifier par son camarade de service le Capitaine Sory Condé. L’accusé est reproché entre autres de viol, de pillage…

Pour Maître Salif Béavogui, le Capitaine Sory Condé devrait aussi être inscrit dans le box des accusés et il n’est question de lui laisser quoique ce soit sortir hors du pays.

Défendant toujours son client, l’avocat continue qu’Ibrahima Camara « Kalonzo » était incarcéré du 3 août au 6 novembre 2009 pour une infraction d’utilisation d’argent de 48.000.000 FG de son Chef, le Colonel Moussa Tiegboro Camara qui l’avait aussitôt déposé au PM3 de Kaloum.

Toujours en poursuivant, il se dit très surpris que celui-ci soit impliqué dans les tueries du 28 septembre 2009.

Ibrahima Camara « Kalonzo » a esquivé toute sa participation dans ces événements tout en reconnaissant néanmoins qu’il s’était rendu à la vieille du massacre dans le bureau du Colonel Moussa Tiegboro Camara suite à la demande de ce dernier qu’ensuite qu’il avait rejoint sa cellule le même jour.

Cependant, ses avocats ont sollicité sa remise en liberté auprès du parquet qui a été aussitôt rejeté par le Ministère Public et la Partie Civile sous prétexte que l’accusé Ibrahima Camara « Kalonzo » n’a pas fourni assez d’élément probant prouvant sa libéralisation au PM3. D’après eux, qu’il serait aussi préjudiciable d’attendre aussi les personnes citées qu’il a eu à nommé dans son interrogatoire.

L’audience est renvoyée pour le lundi 21 novembre prochain.

Affaire à suivre

 

Aboubacar Arafan Camara

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Page noire: décès à Paris de l’artiste Mory Djely Deen Kouyaté

Le monde de la culture guinéenne est en deuil suite au décès dans la nuit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *