Accueil / International / Enfants: L’UNICEF lance un appel de fonds d’environ 2 milliards de dollars
ARCHIVE - Près de 47 millions d'enfants en Afrique de l'Ouest et du Centre sont confrontés à la malnutrition. Photo: picture alliance / dpa

Enfants: L’UNICEF lance un appel de fonds d’environ 2 milliards de dollars

D’après l’agence onusienne spécialisée, plus d’un tiers des besoins de financement en 2024 est destiné à lutter contre la malnutrition en Afrique de l’Ouest et du Centre.

 

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a lancé un appel de fonds « urgent » d’environ 2 milliards de dollars pour 2024 afin de financer son « Action humanitaire pour les enfants » (HAC) en Afrique de l’Ouest et du Centre où près de 47 millions d’enfants sont menacés de malnutrition, de déplacement, de mauvaise santé et de perte d’éducation.

 

Le financement requis permettrait d’atteindre environ 24,1 millions d’enfants dans la région, contre 23,5 millions en 2023, à en croire l’agence onusienne spécialisée. Plus d’un tiers des besoins de financement en 2024 est destiné à lutter contre la malnutrition dans cette région, vu le taux de prévalence de l’émaciation (type de malnutrition le plus visible et le plus mortel) chez les enfants de moins de cinq ans qui reste élevé, a-t-on ajouté.

 

Le manque de financement reste un obstacle majeur à l’intervention humanitaire dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre : les deux appels de l’UNICEF les moins financés au niveau mondial provenant de cette région, a-t-on fait remarquer. « L’Afrique de l’Ouest et du Centre abrite un grand nombre de situations d’urgences qui sont gravement sous-financées, et certaines des crises humanitaires les plus négligées au monde pour les enfants », a déclaré la Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Félicité Tchibindat.

 

Près de 47 millions d’enfants sont confrontés en 2024 à une nouvelle année de besoins humanitaires en Afrique de l’Ouest et du Centre, principalement dus aux conflits et à l’insécurité actuels, notamment dans la région du Sahel central et en République démocratique du Congo (RDC), et au déplacement massif de femmes et d’enfants du Soudan vers le Tchad, selon l’UNICEF.

 

Avec dpa-news

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Armes de destruction massive : Cinq pays africains adhèrent à l’ISP

L’Initiative de sécurité contre la prolifération (ISP) vise à lutter contre les menaces liées au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *