Accueil / Société / Tenue à Kindia de la première session du comité de pilotage 2018 du PACV

Tenue à Kindia de la première session du comité de pilotage 2018 du PACV

Le premier comité de pilotage dans sa phase 3 du Programme d’appui aux Communautés Villageoises (PACV) a tenu jeudi 11 janvier 2018 dans la préfecture de Kindia la session annuelle. 
Cette rencontre présidée par le secrétaire général du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation a regroupé, les membres statutaires du comité constitué des élus locaux, des départements sectoriels, la société civile, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation ainsi que les partenaires au développement.

Objectif, présenter le rapport d’activité de 2017, et le programme de travail et budget de 2018 à fin de permettre au PACV, de se doter de documents stratégiques et opérationnels qui acquièrent le consensus des membres et devant guider les interventions du projet au cours de l’année 2018.

Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation Dr Yamory Condé a souligné que le PACV représente pour le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation un des programmes, les plus importants.

« Plusieurs années, ce programme a contribué effectivement à l’habilitation des populations locales. Aujourd’hui une des avancées de la décentralisation c’est que tout le monde dans tous les villages sait que le développement à la base, est au cœur du développement des communautés locales».

 

« Grâce au PACV nous avons le décret de l’ANAFIC l’Agence Nationale de financement des collectivités Locales et qui a été prie par le président de la République Alpha Condé ». précise le secrétaire général Yamory Condé

De son côté, le coordonnateur national du Programme d’appui aux Communautés villageoises, Alhassane Aminata Touré a rappelé la mission principale de son institution.

« Le PACV est un programme du gouvernement guinéen don le but est l’habilitation des communes rurales de guinée, à prendre en charge leurs propres développements. Nous offrons à ces collectivités les outils de planification et de gestion, on met des ressources importantes à leurs dispositions pour qu’elles exécutent le microprojet prioritaire qu’elles ont identifié » explique Alhassane Aminata Touré.

Selon la directrice adjointe de l’agence française de développement AFD à Conakry, Bénédicte Brussey, la tenue de ce comité est une très bonne chose, le PACV c’est un programme qui fonctionne très bien donc nous sommes très satisfaits à l’AFD par ce qu’il y a eu des résultats.

« Nous finançons à hauteur de 15 millions cette troisième phase en partenariat avec la banque mondiale et cela fait déjà 10 ans qu’on fiance le programme d’appui aux communautés villageoises. Maintenant il est temps de passer à une phase qu’on appelle d’institutionnalisation et c’est ce qui va démarrer bientôt, par ce que ça permet la mise en place, les services publics locaux réels en santé en éducation et en approvisionnement en eau ». conclut-elle Bénédicte Brussey

 

Mohamed Homo Sylla pour Guineequotidien  

A propos guiquo-admin

Check Also

Labé: Une fillette de 5 ans retrouvée morte dans un puits abandonné à Maleyah

Une fillette de 5 ans a été retrouvée morte dans un puits abandonné à Maleyah, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.