Accueil / Société / Société: le gouvernement guinéen sensibilise les occupants de la décharge de Dar-es-alam afin de libérer le site

Société: le gouvernement guinéen sensibilise les occupants de la décharge de Dar-es-alam afin de libérer le site

Le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, l’Agence Nationale de l’Assainissement de la Salubrité Publique (ANASP) en rapport avec le Gouvernorat de la ville de Conakry s’emploient, à travers une campagne de sensibilisation, rappellent aux occupants du site de la décharge de Dar es Salam (ex minière), que conformément aux précédents communiqués passés depuis bientôt un an, et suite à de multiples sensibilisation des populations concernées, que ledit site doit etre libre de toute occupation.

 

Son Excellence, Dr Ibrahima Kourouma, Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, a dans ce cadre, reçu le vendredi 13 avril 2018, les Présidents des Conseils de Quartiers riverains à la décharge de Dar es Salam (ex minière) en présence du Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Assainissement de la Salubrité Publique (ANASP), Mr Sory Camara et des Directeurs des services centraux du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire.

Est-elle la décharge qui envahie les populations riveraines ou ce sont les populations riveraines qui ont envahie le corridor et occupé anarchiquement par des constructions les emprises de la décharge de Dar es Salam (ex minière) ?

 

En réponse, certains Présidents de Conseils de Quartier, reconnaissent en majorité et unanimement que ce sont les déchets qui ont dépassé le corridor de protection et, ont envahi leurs constructions. D’ailleurs ils reconnaissent avoir été les premiers occupants du site avant qu’il ne soit transformé en dépotoir d’ordures.

 

Pour contrarier ces Présidents de Conseils de Quartiers riverains de la décharge, Monsieur Seydouba Bangoura, Directeur communal de l’Habitat et de l’Urbanisme de Ratoma, a retracé l’historique du site en disant je cite « Au temps du Ministre Dr Bana Sidibé, nous étions contrôleurs, quand nous y arrivions à l’époque, le site était vide, on pouvait compter au bout des doigts les premiers occupants…. Cette ancienne carrière qui a été classée comme réserve foncière de l’Etat est malheureusement occupée par des gens. C’est la raison pour laquelle aucun occupant ne possède un papier administratif qui atteste sa propriété sur la zone. »

 

Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Assainissement de la Salubrité Publique dira je cite « Je commencerai d’abord par remercier Monsieur le Ministre d’avoir organisé cette rencontre d’échange et, je remercie les Présidents de Conseils de Quartiers pour leur disponibilité à collaborer avec nous pour trouver une solution. Conakry produit 1200 tonnes de déchets par jour. L’Agence Nationale de l’Assainissement de la Salubrité Publique (ANASP) a été mise en place en janvier 2017, des dispositions ont été mises en place pour tenter de trouver des solutions.

 

Malgré un apport financier du Président le Pr Alpha Condé, nous sommes passés de 40.000 tonnes de déchets au premier trimestre de l’année 2017 à 60.000 tonnes de déchets à la décharge de la Minière au cours des mois de février, mars et avril 2018. Il y a aujourd’hui la necessité de proteger la population des emprises et au-delà. Dans les différentes familles riveraines, des forages sont construits. Cependant l’eau polluée qui sort des déchets peut impacter négativement la qualité la nappe féréatique et, contaminer l’eau des forages. En attendant la fermeture de cette décharge qui n’était prévue à l’époque que pour 500 personnes, les partenaires notamment l’Union européenne, la Banque Islamique de développement vont mettre à notre disposition 54 millions de dollars pour aménager et réhabiliter la décharge de la Minière. Avec l’apport du MVAT, nous avons identifié un nouveau site de 150 hectares à Coyah qui répondra aux préoccupations des habitants de Conakry, de Coyah et de Forécariah…. »

 

Après avoir écouté attentivement les préoccupations des uns et des autres, Monsieur le Ministre dira je cite « D’abord je voudrais vous remercier tous d’être venu et surtout la francise avec laquelle vous avez intervenu, vous avez exprimé du fond de cœur vos préoccupations. Dans mes interventions, je n’ai nullement parlé des mesures d’accompagnement. Je n’en ai pas parlé, par ce que je n’en ai pas l’ordre. Mais ce qui me préoccupe dans mes interventions c’est l’état de santé dans laquelle la population se trouve et, amener chacun de nous à prendre conscience qu’il est nécessaire de quitter. Je vous ai bien écouté.

Le message que je porte pour vous, qui est le message du Chef de l’Etat, est que chacun comprenne que la vie de chaque guinéen est importante. Ce qui s’est passé l’année précédente ne doit plus se reproduire. Nous devons œuvrer de manière à ce que cela ne se répète plus et, quand je suis intervenu, j’ai dit hormis ces problèmes de développement, c’est la vie du guinéen qui préoccupe le Président de la République, le Pr Alpha Condé. Nous sauvegardons la vie, par ce que le guinéen à le droit de vivre.

Messieurs les Chefs de quartiers, Messieurs les Chefs Secteurs aidez le Gouvernement à demander tranquillement à la population de quitter les emprises de la décharge pour leur survie. Nous ne voudrions pas dans une situation, au mois de juin, juillet sous cette grande pluie entendre qu’il y a eu éboulement. Personne de vous ne sait d’où se fera l’éboulement. C’est dans ma famille, dans ta famille, personne de vous ne le sait. Mais chacun de nous peut trembler quand il y a éboulement.

En vous écoutant tout à l’heure, vous avez parlé des explosifs. Pendant que nous sommes en train parler, nous ne savons s’il va y avoir une explosion. L’entassement des ordures, pour un bon chimiste, est source d’explosions. Il y a la combustion s’effectue à l’intérieur des déchets. A quand elle va exploser ? Vous voulez vous attendre des dédommagements encore sous cette menace ? Avant des mesures d’accompagnement s’il y a explosion que ferez-vous ? C’est l’argent que vous cherchez ou la vie des gens que vous voulez sauver ?

Messieurs les Chefs de quartiers, Messieurs les Chefs Secteurs, c’est un plaidoyer que nous vous faisons, aider le Gouvernement à faire en sorte que cette population quitte les lieux. Ce ne sera de gaité de cœur que le Gouvernement utilise la violence. Nul Gouvernement ne souhaite violenter sa population. Ce message, vous devez le transmettre aux occupants des emprises de Dar-es-Salam. Les études que l’environnement a eu à faire, vous avez écouté les conclusions, mais sommes en train de mourir tout. Aujourd’hui, l’une des plus grandes maladies que nous avons : l’hypertension, le diabète… et le stresse viennent de ce que nous buvons et mangeons.
Ailleurs dans d’autres pays, des occupants n’ayant pas de documents officiels, c’est une zone réservée qui est occupée, le Gouvernement autorise de les chasser, n’advienne que pourra, la police est autorisée de faire déguerpir les occupants illégaux. Mais ce n’est pas ce que veut le Président de la République, par ce que ce n’est son genre, mais autant vous devez nous aider à faire quitter cette population. Vous devez véhiculer ce message. C’est dur, mais nous devons le faire ensemble. »

 

Après cette intervention, une visite du Ministre prévue à la zone le mercredi 18 avril 2018.

 

CCG

A propos guiquo-admin

Check Also

Éducation : Plusieurs enseignantes-chercheures, chercheures et étudiantes bénéficient du prix d’excellence

Le Système des Nations Unies à travers, le Directeur Pays PNUD Guinée, Mr Lionel Laurens, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *