Accueil / Politique / Kindia : Le secrétaire administratif de la Fédération de l’UFDG condamné à un an de prison avec sursis

Kindia : Le secrétaire administratif de la Fédération de l’UFDG condamné à un an de prison avec sursis

Le secrétaire administratif de la Fédération de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) Kindia 1, Fodéya Bangoura a été condamné, mercredi, 02 mai 2018, par le Tribunal de Première Instance (TIP) de Kindia, à un (01) an de prison, assorti de sursis et au paiement d’une amende d’un million de franc guinéen (1.000.000GNF), rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP dans la localité.

Le secrétaire administratif de la fédération de l’UFDG Kindia 1 était poursuivi pour coups et blessures volontaires, menace de mort, injures publiques à l’encontre du secrétaire général de la Jeunesse du RPG-Arc-ciel à Kindia, Sékou Oumar Traoré, également président de la Communication dudit parti.

Nous n’avons pu entretenir l’avocat de la défense pour recueillir son avis sur ce verdict, parce qu’il avait déjà quitté les lieux.

Selon Ahmadou Diallo du Ministère public, la sentence a été prononcée, mais ce qu’il déplore à Kindia, c’est qu’il y a trop de problèmes politiques.

«Ce que nous avons constaté à Kindia, ce qu’il y a trop de problèmes politiques, comme si Kindia était la seule ville de la Guinée. Et cela n’est pas normal. Entre les acteurs politiques, il y a trop de problèmes entre eux. C’est pourquoi, nous avons décidé, unanimement, la prochaine fois qu’on sera saisie d’une affaire

concernant les hommes politiques à Kindia, la peine sera l’emprisonnement ferme», a-t-il averti avec insistance.

Ahmadou Diallo a ainsi mis en garde tous les acteurs politiques de Kindia.

«Le président a averti tout le monde dans la salle. Et nous, de notre côté au Parquet, ceux qui sortent pour manifester, qui tiennent des boites de coca, de XL, mais en réalité qui mettent du Gin ou du Pastis (boissons alcoolisées), quand vous les apercevez, vous avez l’impression qu’ils sont en train de boire du jus, alors que c’est des liqueurs. Ils prennent aussi de la drogue, ils s’infiltrent dans le groupe des manifestants.

Quand les gens brulent les pneus dans les rues et cassent les choses des gens, nous, nous ne cherchons pas à faire la différence, on interpelle, on donne des instructions fermes, et moi, Ahmadou Diallo je dis je ne veux voir personne devant mon bureau. Et, ce que je dis engage mon procureur, parce que le Parquet est un et indivisible. Je parle au nom et pour le compte de mon procureur», a appuyé M. Diallo.

Pour conclure, le représentant du Ministère public, Ahmadou Diallo a fait une invite à la population :

«J’ai invité les gens à la retenue. Aux responsables politiques, lors de leur manifestation, puisque c’est un droit constitutionnel qui est reconnu par la loi, ils peuvent manifester, il n’ya pas de problèmes. C’est leur droit. Mais ces manifestations doivent être cadrées, les manifestants doivent être éduqués, car s’il y a débordement nous ne recevrons personnes et c’est la sanction qui va suivre, et adviendra qui pourra. Trop c’est trop», a-t-il martelé.

AGP

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/Décret: le lieutenant-colonel Aminata Diallo nommé directrice générale de la Caisse nationale de prévoyance sociale

La porte parole du CNRD, le lieutenant-colonel Aminata Diallo a été nommé dans la soirée …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.