Accueil / Société / Gouvernance locale : des résultats accablants entre 2013 – 2017 présentés en

Gouvernance locale : des résultats accablants entre 2013 – 2017 présentés en

Ce mercredi 08 Août 2018, le réseau afro baromètre à animer une conférence de presse à Conakry sous le thème ‘’Afro baromètre, diffusion de données sur la pauvreté vécue, économie, la gouvernance locale et accès à l’électricité en Guinée.

Au cours de cette conférence, les membres du réseau Afro baromètre ont successivement présenté des résultats issus de cette première dissémination sur la gouvernance locale et démocratique en Guinée au cours de ces 3 dernières années.

Dans ce rapport, il est indiqué qu’en Guinée les conditions de vie des citoyens n’ont pas connu d’amélioration et cela s’ajoute à une augmentation de la pauvreté dans tous les domaines.
Dans le domaine de l’électricité, une récente enquête d’afro baromètre démontre que (8) Guinéens sur 10 désapprouvent la performance du gouvernement actuel en matière de fourniture du courant électrique fiable.
« En 2010, 68 % des Guinéens n’ont pas eu de l’électricité dans leurs zones d’habitation. Cette proportion était de 65 % en 2015 et 68 % en 2013. Et plus souvent les milieux ruraux sont plus affectés par le déficit électrique avec 94 % en zone urbaine », déclarent le représentant Mamadou Aliou Barry.

Plus loin, il a également fait cas du faible contact qui existe entre les citoyens et conseils communaux.

« Quant aux contacts avec des conseillers communaux, le résultat montre que 72 % n’ont jamais contacté un conseiller communal qui constitue le premier contact avec des citoyens. Donc, il n y a pas assez de contacts entre eux et aussi un Guinéen sur 4 n’a pas confiance envers leurs conseillers communaux tandis que 29 % disent qu’ils ont confiance à leurs conseillers. Ce qui est déplorable dans l’ensemble ». explique-t-il Aliou Barry

Enfin, il a évoqué que plusieurs citoyens ne font pas confiance aux conseillers communaux.

« Les résultats ont montré qu’en 2017, 85 % des Guinéens pensent que certains conseillers sont impliqués dans  des affaires de corruption. Et cette proportion était de  73 % en  2015 contre 65 %  en 2013. Donc cela veut dire que la situation est en train de s’aggraver du jour au lendemain. »

 

 

Ibra  Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée/Appui à la Santé communautaire : le CRS offre plusieurs matériels et équipement d’une valeur de 479.000 dollars US au ministère de la santé

Dans le cadre de son appui permanent au Gouvernement guinéen, le Bureau de  Cathtolic  Relief Service (CRS) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.