Accueil / Politique / Destitution de Kèlèfa Sall : l’opposition menace de réagir face à cet acte de violation de la constitution guinéenne

Destitution de Kèlèfa Sall : l’opposition menace de réagir face à cet acte de violation de la constitution guinéenne

Après la confirmation de Mohamed Lamine Bangoura à la place de Kèlèfa Sall par le chef de l’État, Pr Alpha Condé à la tête de la Cour constitutionnelle, l’opposition guinéenne a menacé le gouvernement ce jeudi 4 octobre 2018 au terme d’une réunion à Conakry qu’elle réagira contre la violation de la constitution du pays par les membres de ladite cour.

Selon le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, la loi a bien encadré la destitution du président de la cour constitutionnelle.

« Il doit être destitué dans trois cas, à savoir : pour incapacité physique ou mentale constatée par un collège de médecin assermenté ; il peut être destitué pour crime ou délit, mais il n’est justiciable que devant la cour suprême, mais pas devant ses collègues, seule la cour suprême est compétente pour qualifier ses fautes et juger, sinon il est élu pour 9 ans, il ne peut être destitué qu’à la suite d’une décision de la cour suprême. »
Plus loin, le leader de l’UFDG a souligné que beaucoup d’éminents juristes guinéens ont qualifié cet acte d’illégal.

 

« Pr Salif Sylla ancien ministre de la justice a déclaré que l’acte d’illégal et d’autres éminents juristes dans le pays. Malgré tout, Alpha Condé prend un décret pour valider cette irrégularité. Donc, face à cette situation qui met en danger même le processus électoral, parce que la cour constitutionnelle doit se prononcer sur la constitutionnalité des lois que sur le contentieux électoral, mais si ces membres de la cour violent flagrament la constitution et la loi organique portant création, organisation et fonctionnement de la cour constitutionnelle, est-ce qu’on peut leurs portés confiances pour traiter le contentieux électoral ou l’exécutif est partie, donc l’opposition réagira contre cette violation de la constitution de notre pays. »

 

« Nous allons entreprendre des consultations avec les forces vives et tous les patriotes déterminés à défendre la constitution, à défendre la légalité, pour qu’ensemble nous puissions opposer à cette forfaiture la réaction qui convient. » Conclut-il

 

Fanta Kamano

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : L’opposition républicaine annonce des séries de manifestations à partir du lundi prochain.

L’opposition républicaine  a invité ses populations à observer les lundis, 15 et mardi, 16 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *