Accueil / Economie / Guinée : les conventions minières, ferroviaire et de raffinerie entre le gouvernement et le consortium SMB-Winning adoptées

Guinée : les conventions minières, ferroviaire et de raffinerie entre le gouvernement et le consortium SMB-Winning adoptées

Réunis en plénière dans l’après-midi du lundi, 24 décembre 2018, les députés de l’Assemblée Nationale(AN) ont adopté à l’unanimité des présents, trois conventions, notamment les conventions minières, ferroviaire et de raffinerie entre la République de Guinée et le consortium Société Minière de Boké(SMB)-Winning pour la construction et l’exploitation d’une mine de bauxite, d’une ligne de chemin de fer et d’une raffinerie d’alumine dans la région de Boké.

Cette adoption de conventions minières a eu lieu à l’hémicycle du Palais du peuple à Conakry sous la direction du président de l’AN, honorable Claude Kory Kondiano.

Dans son intervention, le rapporteur de la commission, Mines et Industrie, honorable Dian Baïllo Diallo a indiqué, que dans le cadre de la politique de mise en valeur de ses ressources minérales, la République de Guinée a accordé au consortium SMB-Winning en 2014, début de la période Ebola, un périmètre où elle a identifié les premières réserves de bauxite. Cette zone, dit-il, est située à moins de 30 km des rives Nord du Rio Nunez.

A cette occasion, le parlementaire a rappelé, que le consortium-SMB-Winning regroupe 3 partenaires dans le domaine de l’extraction, de la production et du transport de la bauxite. Il s’agit, selon lui, des sociétés, Winning shipping Ltd (armateur), Shandong Weiqiao, (leader dans la production d’aluminium et UMS (société de transport et de logistique).

Ce consortium, révèle honorable Diallo, est fort de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars américains. L’Etat guinéen en est membre et détient 10% du capital.

« Depuis son arrivée en Guinée en 2014 jusqu’en 2017, SMB-Winning a investi plus d’un milliard de dollars américains dans ses activités extractives et portuaires dans la région de Boké, ainsi que dans la logistique maritime », note le parlementaire.

Ces efforts soutenus durant cette période, ont permis, selon lui,  à la République de Guinée d’accroitre sa production et ses exportations de bauxite. Celles-ci sont passées de 18 millions de tonnes en 2015 à 47 millions de tonnes en 2017, toute chose ayant permis à la Guinée de devenir, devant l’Australie, le premier pays exportateur de bauxite en Chine.

Ainsi ces résultats encourageants, à l’en croire, ont décidé le consortium à étendre ses activités et son investissement au moyen de nouveaux permis de recherches sur les ressources de Santou2 et de Houda.

Tafsir Bah

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : La Convention pour l’exploitation de gisements de bauxite à Télémélé, Fria et Dubréka adoptée par l’AN

Les députés à l’Assemblée Nationale (AN) de la République de Guinée, réunis en plénière lundi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *