Accueil / Politique / Politique : les responsables du parti PADES invitent les autres groupes parlementaires (l’UFDG, l’UFR) de l’AN de refuser de cautionner une quelconque modification

Politique : les responsables du parti PADES invitent les autres groupes parlementaires (l’UFDG, l’UFR) de l’AN de refuser de cautionner une quelconque modification

Après la prorogation du mandat des députés de l’Assemblée nationale par le président de la République, Alpha Condé, le coordinateur national chargé des affaires administratives du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES), Mohamed Lamine Kaba a fait savoir samedi 12 janvier 2019 lors de l’assemblée générale du parti à son siège sis à Nongo dans la commune Ratoma que la Guinée actuellement dans une situation politique précaire et dangereuse.

Selon lui, la volonté manifeste du pouvoir en place de faire le glissement de calendrier des élections législatives et présidentielles qui se pointe à l’horizon 2020 risque de compliquer la situation du pays.

« Nous sommes à un tournant très dangereux, c’est la situation de notre Assemblée nationale dont le mandat à prend fin le 13 janvier prochain, ça veut dire que le mandat des députés arrive à expiration à partir de cette date. »

« En 2013, le peuple de Guinée avait confié un mandat de cinq ans à nos députés. Alors si cela prend fin, il faut aller vers ce même peuple pour qu’il s’exprime à travers les élections. Vous avez suivi hier vendredi, leur mandat a été prorogé par le décret du Président de la République même s’il y a eu consultation de la Cour Constitutionnelle ».

Pour lui, ce n’est pas au Chef de l’État ni à la Cour Constitutionnelle de décider à la place du peuple, c’est le peuple qui est souverain, c’est lui qui a confié ce mandat aux députés et c’est le même peuple qui devrait décider.

« Cette situation représente un recul de la démocratie dans notre pays. Le pire est qu’au-delà de cela, il y a les élections présidentielles qui doivent se tenir en 2020 et donc on va faire de telle sorte qu’on arrive à cette date sans avoir renouvelée le mandat du Président de la République. Comme il l’on a fait pour les députés, ils vont aussi essayer un glissement dans le mandat du Président de la République. Alors voilà le plan qui a été conçu et qu’on est en train de présenter aux Guinéens comme si nous étions des moutons. », A-t-il martelé

Plus loin, Mohamed Lamine Kaba a précisé que leur président Dr Ousmane Kaba a dit qu’à partir du 13 janvier 2019, il ne sera plus le député du PADES à l’Assemblée nationale, tout en soulignant qu’il faut aller vers les élections.

« Le parti des Démocrates pour l’Espoir a invité les autres groupes parlementaires, l’UFDG, l’UFR de refuser de cautionner une quelconque modification au niveau de nos institutions ».

 

Ibrahima Sory Camara  

A propos guiquo-admin

Check Also

Assemblée nationale : le parlement chinois félicite Amadou Damaro Camara pour son élection à la tête de l’institution

Le président de l’Assemblée Nationale, Amadou Damaro Camara, a reçu en audience ce mercredi 24 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.