Accueil / Société / Kindia : une cinquantaine de journalistes participent à l’atelier de formation sur la bonne gouvernance minière en Guinée

Kindia : une cinquantaine de journalistes participent à l’atelier de formation sur la bonne gouvernance minière en Guinée

Une cinquantaine de journalistes ont pris part vendredi 25 janvier 2019 à Kindia à l’atelier de formation sur la bonne gouvernance minière en Guinée en présence de certains cadres du ministère des mines et de la géologie, a constaté notre reporter.

Cette rencontre de trois jours initiée par la structure Wassolon agency communication en partenariat avec le ministère des Mines et de la Géologie) s’inscrit dans le cadre de renforcer la connaissance des journalistes sur les questions minières en Guinée.

Dans son discours de bienvenue, le président de la sutructure Wassolon agency communication, Aboubacar Diallo a indiqué que dans le métier de journaliste, il n’y a pas pire ennemi que le faux sentiment qu’on a souvent de tout connaître et ainsi de pouvoir parler de tout, aux autres, parmi qui, il y a l’élite spécialiste de chaque domaine du savoir.

« C’est ce danger qui semble happer de nos jours, notre profession. Ayons le courage de le dire. Je dis ici cela, parce qu’en Guinée particulièrement, plus d’entre d’un d’entre nous qui avons choisi le métier d’informer, parce que justement prétendant tout connaître, tout savoir, avons pris l’habitude tous les matins à travers les émissions que nous tenons, à travers les articles que nous produisons, de parler de tout, de commenter tout, tels des experts en tout, je dis ici que nous faisons erreur, que nous nous gourons dans de grandes largeurs ».

« C’est faux, nous ne sommes point des experts en tout. Je dis ici haut qu’il y a besoin, que dis-je, qu’il y a urgence pour nous, de nous remettre en question, de bousculer nos vieilles et mauvaises habitudes, mais aussi nos limites. Oui, nous sommes limités, nous devons apprendre, nous devons nous former, nous devons nous cultiver »explique-t-il.

 

De son côté,  le directeur  de l’étude et de Stratégie au ministère des mines, Aboubacara Kourouma, a fait savoir qu’en Guinée, le secteur minier est considéré dans le document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) comme un des secteurs porteurs de croissance et le Plan National de Développement Economique et Social(PNDES) le qualifie de secteur transformateur de l’Economie Nationale. Toute chose qui justifie l’attente légitime des populations.

« En tant que détenteur privilégié de la plume et de la parole, communicateur par excellence, vous avez pour noble mission de véhiculer les messages, d’informer et de sensibiliser les « sans voix » sur les potentialités du secteur, les enjeux et défis, les attentes, les politiques, plans, programmes en vigueur dans cet important secteur qui conditionne dans une large mesure l’avenir économique de notre beau pays dans le cadre d’un développement durable »

Pour finir, il a demandé aux participants d’être ponctuels et assidus pour mieux comprendre et approprier des thèmes qui seront développés par d’éminents professionnels du Ministère des Mines et de la Géologie et d’autres spécialistes.

 

 

Ibrahima Limbita Camara depuis Kindia

A propos guiquo-admin

Check Also

MOHAMED BEAVOGUI : « Dans nos cultures, il y a des réponses à nos problèmes »

Le Premier ministre Mohamed Béavogui a reçu en audience lundi 16 mai 2022 les chefs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.