Accueil / Politique / Retour de Cellou Dalein Diallo : L’UFDG tend un piège aux forces de l’ordre

Retour de Cellou Dalein Diallo : L’UFDG tend un piège aux forces de l’ordre

‘’L’habitude est une seconde nature’’, dit-on. Le retour ce samedi 16 février 2019 de Cellou Dalein Diallo à Conakry de l’Europe via Dakar, en est une parfaite illustration si l’on en croit aux sources concordantes dignes de foi.

En effet, après plusieurs séries de réunions, des hauts responsables de l’UFDG ont planifié de provoquer les PA installés au niveau de Bembeto pour contraindre les forces de défenses et de sécurité à la riposte sanglante et mortelle, une manière éloquente et une épreuve palpable aux yeux de l’opinion publique nationale et de la Communauté Internationale de blanchir Cellou Dalein Diallo cité dans l’affaire grenade en accusant comme par le passé les forces de l’ordre de tuerie des manifestants, de brutalité, de violence gratuite, de barbarie sur les militants de l’opposions. Ça s’appelle la victimisation.

Mais, le pot de rose a été découvert car, depuis l’installation des PA consécutive aux nombreuses manifestations sanglantes, meurtrières organisées par l’opposition et son fameux chef de file, Hamdalaye, Bambeto, Cosa, Gnariwada, Wanindara etc…bref, Conakry est devenu un havre de paix où les citoyens vaquent tranquillement, de jour et de nuit à leurs occupations quotidiennes sans crainte, sans soucis d’insécurité, sans inquiétude d’être agressés, et ce, grâce aux PA qui veillent au grain.

En tout état de cause, la Guinée et les Guinéens, sans oublier la Communauté Internationale observent avec attention le retour de Cellou et l’attitude de ses partisans ce samedi à Conakry.

Nous y reviendrons…

Amadou Yaya

A propos guiquo-admin

Check Also

Visite du Président djiboutien à Conakry : D’importants accords signés pour la dynamique d’une coopération bilatérale

Conakry, 18 octobre 2019 – Le Président de la République de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.