Accueil / Sports / Finale de la CAN U 17 : Attention la Guinée n’est pas à sa première ( par Joseph Guilavogui)

Finale de la CAN U 17 : Attention la Guinée n’est pas à sa première ( par Joseph Guilavogui)

La qualification avec faste du Syli Cadet en finale de la Coupe d’Afrique des Nations de leur catégorie cette année en Tanzanie a émue plus d’un.

Avec à la clé quatre matchs dont une défaite face au Cameroun et trois victoires face notamment au Sénégal, au Maroc et au Nigeria.

Une bonne performance pour ces jeunes qui entrent aussi dans l’histoire du football guinéen. Chose qui leur a valu de vive félicitations à travers le pays.

Mais très malheureusement, cette belle histoire du football guinéen écrite par plusieurs générations semble écorcée par des journalistes dont la capacité de recherche semble limitée ou la mission de journaliste cède à la démagogie et/ou au GRIOTISME (permettez moi le mot) dont le seul but consiste à se faire plaire aux yeux d’un groupuscule de personnes afin de profiter de certaines grâces.

Et ce que plusieurs observateurs trouvent aberrant, c’est de faite que cette nouvelle qualification soit placer sous la férule d’une personne, à l’occurrence le président de la Fédération Guinéenne de Football.

Et ce que ces énergumènes de journalistes perdent de vue, c’est l’engagement politique. Car nul ne doit se bomber le torse devant un État dans l’exploit d’une équipe nationale. Car cette équipe des U17 qui fait aujourd’hui des exploits en Tanzanie est entretenue par l’État guinéen à travers son ministère de tutelle, avec le soutien inlassable du Président de la République. UNE HONTE NATIONALE.

Il est d’autant plus important de se remémorer avant de divaguer dans le ravin de la démagogie.

Il faut noter que, la Guinée, mon cher pays, a connu sa première qualification à une finale d’une compétition continentale en 1976 avec les seniors que le pays du Feu Président Ahmed Sékou Touré avait malheureusement perdu face au Maroc.

Après ce premier exploit, la Guinée a connu une traversée de désert. Il aura donc fallu attendre 1998 pour voir une équipe nationale guinéenne se qualifier à une finale. À rappeler une source.

C’était lors des jeux africains d’Alger où le pays du Feu Général Lansana Conté s’est qualifié en finale de la compétition avec le Syli Espoirs. Et l’adversaire se nommait le Cameroun. Score final 0-1 pour le Cameroun.

Et c’est n’est pas tout. Car, selon des sources généralement bien informées, la Guinée avait été gratifiée d’une autre distinction. Cette distinction était à l’actif de Amara Karba Bangoura qui avait été élu meilleur joueur de la compétition.

Cette distinction lui avait même permis d’avoir des contacts en Europe sanctionné par une signature de contrat professionnel avec Valenciennes club de ligue 1 française à l’époque. Pareil pour Mohamed Sacko, ancien joueur du Syli, ancien joueur de l’AS Kaloum, qui avait eu des contacts en Tunisie qui c’était soldé par un contrat professionnel avec l’Etoile Sportive du Sahel D1 tunisienne. Selon une source qui était avec l’équipe Espoirs en Alger

Ensuite en 2001 aux Seychelles avec la génération de Aly Maneah Soumah, qui s’était aussi qualifiée en finale avec la catégorie cadette. Qui malheureusement n’avait pas pu jouer cette finale pour des raisons politiques.

Voilà en somme qu’il faillait aussi rappeler à nos compatriotes, paré nos veste de journaliste, que de faire le griot sur les réseau sociaux autour du président de la FEGUIFOOT, pour éviter de falsifier cette belle histoire de notre football.

 

Joseph Guilavogui

A propos guiquo-admin

Check Also

Sport/Foot : la Guinée abritera abritera du 24 Novembre au 8 Décembre prochain le tournoi UFOA des moins de 20ans

La Guinée abritera du 24 Novembre au 8 Décembre prochain le tournoi de l’Union des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.