Accueil / Economie / Symposium mines Guinée 2019 : le ministre Magassouba invite les entreprises minières d’accepter d’aller au-delà de la convention signée entre elles et le gouvernement

Symposium mines Guinée 2019 : le ministre Magassouba invite les entreprises minières d’accepter d’aller au-delà de la convention signée entre elles et le gouvernement

Dans un panel de discussion, le ministre des Mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba, s’est exprimé jeudi 25 Avril 2019 sur la politique du contenu local lors du symposium mines Guinée 2019 à Conakry.

Selon lui, il y a souvent une confusion entre le contenu local et le développement communautaire.

« Le contenu local est la promotion des emplois locaux, l’amélioration des compétences et la promotion des entreprises locales. Cela veut dire, améliorer la compétence des Guinéens pour qu’ils accèdent de plus à l’emploi qualifié. En plus, donner le développement des opportunités dans les différentes entreprises locales ».

« Secundo, le développement local ou communautaire, en ce qui concerne particulièrement les sociétés minières, c’est tout ce qui est fait au profit des communautés qui sont dans les zones d’exploitations minières. Alors le contenu local appartient à tous les Guinéens. Mais le développement local, c’est tout ce qui est fait au profit des communautés en matière de développement socioéconomique, tels que les écoles, les centres de santés, les routes, les activités génératrices de revenus etc… »

 

Poursuivant, le ministre Magassouba a fait savoir que l’État guinéen a mis en place une politique pour pouvoir tenir compte de cette problématique du développement local. Car, selon lui, ça représente aujourd’hui l’un des plus grands défis du secteur minier.

« L’activité minière est naturellement agressive vis-à-vis de l’environnement et société. Aujourd’hui la préoccupation de l’État, c’est de s’assurer que tous les impacts causés par les sociétés minières engendrées par l’activité minière d’environnemental et social au minimum sont tous compensés. Nous allons ordonner aux sociétés de faire l’étude d’impact environnemental et social avant qu’une société minière ne soit mise en place dans une zone », dit-il.

Pour finir, il invite les entreprises minières à plus de responsabilités sociales, et d’accepter d’aller au-delà de la convention qui a été signée entre elles et le gouvernement guinéen. Ceci permettra de résoudre certains besoins communautaires de façon volontaire. Car, pense-t-il, que ces genres d’initiatives pourront éviter des manifestations dans les communautés locales.

 

Ibrahima Limbita Camara

A propos guiquo-admin

Check Also

Le FMI invite les pays africains à compter d’abord sur eux-mêmes

Le FMI a invité les pays africains de gérer leur dette de manière «rigoureuse» et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.