Accueil / Société / Guinée: Avancement en grades à la police, le Général Baffoé accusé de favoritisme

Guinée: Avancement en grades à la police, le Général Baffoé accusé de favoritisme

Très tôt lundi matin, 9 Septembre  les autorités policières ont convoqué un rassemblement général de la troupe ce qui est inhabituel au ministère de la sécurité et la protection civile qui tient les rassemblements tous les vendredis.
Ce rassemblement  a été convoqué d’urgence pour annoncer l’avancement en grades de plusieurs agents et officiers.
Cette annonce a crée la joie et la frustration à la fois au sein du personnel. La frustration a pesée beaucoup  plus que la joie.
 Si la joie s’est manifestée seulement chez les agents des compagnies mobiles d’Intervention et de sécurité(CMIS) qui ont bénéficié plus de ces avancements de grades, dans les autres unités la frustration s’est répandue très vite.
Tout le monde accuse le directeur général de la police nationale le Contrôleur  Général Ansoumane Camara Alias Baffoé d’avoir favoriser les agents des CMIS dont il est issu.
 » Dans cet avancement ce sont les agents des CMIS qui ont bénéficié comme  s’ils sont les seuls à la police. Alors il ya des officiers de sa promotion  qui sont encore au grade de capitaines tandis que d’autres de la promotion 2008 sont p Colonel. Depuis sa prise de fonction  DG ne favorise que les agents des CMIS en tenues, véhicules et en grades » a fulminé un agent dans l’anonymat.
Dans la foulé mardi dans la cour du ministère de la sécurité et de la protection civile un autre agent lâche » c’est très décevant de la part de nos autorités, pas plus de 10 personnes à la police routière qui ont bénéficié de ces grades alors qu’il n’ya pas de direction qui travaille ici plus que la routière et la police des frontières »
De la publication lundi 9 septembre  de cette décision autour du mât lors du rassemblement général d’urgence  à ce mercredi, 11 septembre l’autorité n’a pas affiché la liste générale  des personnes avancées en grades. Par peur des rumeurs puissantes de colères qui se murmures actuellement au sein de la police nationale ou par peur de révolte. En tout cas,les copies sont distribuées aux ayant droit individuellement.
Toutes nos tentatives pour  joindre les autorités de la police notamment le DG et le porte-parole sont restées vaines.
Dossier à suivre
Oubensy SYLLA

A propos guiquo-admin

Check Also

Labé: Une fillette de 5 ans retrouvée morte dans un puits abandonné à Maleyah

Une fillette de 5 ans a été retrouvée morte dans un puits abandonné à Maleyah, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.