Accueil / Politique / Manifestation du 14 octobre : « Il ne s’agit pas de détruire les biens des uns et des autres », dixit Mohamed Kaba

Manifestation du 14 octobre : « Il ne s’agit pas de détruire les biens des uns et des autres », dixit Mohamed Kaba

Le siège dudit parti a servi de cadre, le samedi dernier: le recensement électoral, la manifestation du 14 octobre prochain ont été les principales articulations de l’assemblée générale. Dans son intervention, le Coordinateur national administratif de Parti des démocrates pour l’espoir, (PADES), Mohamed Lamine Kaba a fait remarquer que l’heure a sonné : Il faut maintenant prendre le pas a-t-il dit.

 

Puis d’expliquer ce pourquoi ils doivent manifester : « Il s’agit de défendre la Constitution de la République de Guinée, une poignée de personnes veut tripatouiller cette Constitution au seul objectif de maintenir une personne au pouvoir ».

 

Il a en revanche, laissé entendre qu’ils ne sont pas contre qu’on change certaines dispositions de la présente Constitution : « c’est tout à fait normal, beaucoup de pays l’on fait, mais nous savons qu’en Guinée le seul objectif c’est de permettre au président Alpha Condé de faire un troisième mandat, voilà ce qui est en train de se mettre en place, et ça au prix de la confiscation de nos libertés, de l’interdiction de manifester dans notre pays. C’est extrêmement grave, parce que le droit de manifester est un droit est consacré par notre Constitution ».

 

Poursuivant il précise qu’il s’agit de manifestation pacifique : « il ne s’agit pas de détruire les biens des uns et des autres, de s’attaquer à l’intégrité physique des personnes. Mais plutôt de sortir comme un seul homme pour montrer que le peuple de Guinée a besoin de démocratie, le peuple de Guinée va prendre sa destinée en main le lundi 14 octobre et les militants de PADES ne seront pas en reste ».

 

Avant de conclure que par rapport à ladite manifestation projetée par le front national pour la défense de la Constitution, (FNDC) que le pouvoir en place à commencer à procéder aux arrestations arbitraires, aux intimidations : « mais ça ne va pas déranger ou empêcher le peuple, parce que le pouvoir l’appartient ».

 

Kamtchomblet

A propos guiquo-admin

Check Also

Marche du FNDC : un bus calciné, quatre (4) autres caillassés et les manifestants dispersés par les forces de l’ordre à Gbessia

Les violences ont éclaté à l’instant même au niveau du Rond-point de Gbessia jusqu’à Kondebounyi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.