Accueil / Economie / Guinée/Barrage Amaria : visite de terrain du Ministre de l’énergie, Cheick Taliby Sylla

Guinée/Barrage Amaria : visite de terrain du Ministre de l’énergie, Cheick Taliby Sylla

Le ministre de l’énergie,   Cheick Taliby Sylla, accompagné d’une forte délégation ont visité lundi 27 janvier 2020 le site du barrage hydroélectrique d’Amaria afin de s’enquérir des réalités sur le niveau d’avancement des travaux, a-constaté notre reporter.

 

Après une visite guidée par les responsables du BTEA, l’entreprise chinoise en charge de construire ce barrage de 300 méga watts, le directeur général de ladite entreprise, Michel Gao a indiqué que depuis son lancement en janvier 2019, par le président de la République, les travaux ont évolué à environ 5%.

 

« Il faut dire que depuis son lancement en janvier 2019, par le président de la République, les travaux ont évolué à environ 5% selon le directeur général de BTEA, la société qui exécute le contrat. Puisque nous sommes à la première phase technique pour la construction d’un grand barrage hydroélectrique qui va révolutionner le secteur de l’énergie en Guinée. De juillet 2019, on a commencé les travaux réels.

D’abord, on commence par le stockage des explosifs. Et puis on a fait la base de vie pour les constructeurs. On aura notre fondation de barrage à partir de 2021. Ça veut dire, ça c’est le vrai barrage qu’on va commencer à construire ».

 

Pour le ministre de l’énergie, Check Taliby Sylla, avec le barrage de Kaléta et ses 250 méga watt, Souapiti avec 450, Amaria et ses 300 méga watt, la Guinée va devenir un symbole dans le monde énergétique.

 

« Amaria sera un véritable symbole dans la construction des ouvrages hydroélectriques en République de Guinée.

Si Souapiti a été fait en partenariat public-privé, Amaria c’est en B.O.T (Bonde opéret and transfert). Quand les travaux seront finis, l’investisseur va rétrocéder cet ouvrage-là     à la Guinée ».

 

« Autre particularité avec le barrage hydroélectrique d’Amaria, l’avenir de la synergie mine et énergie sera d’écrit. Fruit de la convention de partenariat entre l’entreprise privée TBEA et la Guinée. L’énergie partira d’ici pour  »Tayibé », là où se trouvera le site de transformation. Comme le président de la République aime à le dire: Extraire, transformer et commercialiser. La chaîne des valeurs qui va renforcer d’avantage les mines. TBEA est engagée jusqu’à la production de l’aluminium et jusqu’au produit fini, utilisable sur le marché mondial, dans la construction des avions et autres choses ».

 

« Le rôle du barrage Amaria, c’est de produire de l’énergie qui va s’interconnecter avec l’énergie venant de Kaléta et de Souapiti pour être transportée à Maneyah(Coyah) et à Boffa. Le coût pour sa réalisation s’élève à un milliard huit cent mille dollars américains. Il s’étend sur une période de construction de 36 mois. Donc jusqu’à en 2024 ».A Conclut le ministre Taliby Sylla

 

Mamadouba Sylla pour guineequotidien.com

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Afrique : 194 millions USD pour l’accès mobile haut débit

D’ici 2025, la valeur ajoutée issue de la technologie et des services mobiles atteindra près …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *