Accueil / Société / Guinée/Covid-19 : l’appel des médecins des cliniques privées à l’Etat…

Guinée/Covid-19 : l’appel des médecins des cliniques privées à l’Etat…

Ce jeudi 30 avril, les médecins affiliés à la Fédération des Associations des cliniques, ONG cliniques et Para-cliniques évoluant en République de Guinée ont animé une conférence de presse à la maison de la presse située à Kipé/Ratoma. Au cœur de ladite conférence, l’appui aux différentes structures sanitaires privées en équipements de protection individuels afin de pouvoir lutter contre la pandémie qui sévit à travers le monde.     

« Nous voulons interpeler le président de la République, les autorités du Ministère de la santé, ainsi celles de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire et les institutions internationales de la place afin que les praticiens de cliniques privées puissent renforcer leurs capacités dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 en Guinée. Il faut rappeler que pour lutter contre l’épidémie d’Ebola, le gouvernement avait renforcé la capacité des personnels de santé », a déclaré le président de la Fédération nationale des cliniques privées de Guinée, Dr Golé Béavogui.

Puis d’énumérer les différentes sollicitations liées à cette lutte en matériels médicaux et équipements de protection individuel pour une période de 12 mois pour l’ensemble des cliniques privées du pays, notamment en bavettes simples, masques chirurgicaux, luttes, bonnets, chaussures jetables, écran facial, bottes, gel hydro-alcoolique, les gants de consultation, termo flashs, pulvérisateurs médicaux, quatre appareils respiratoires de pointe, deux ambulances pour le suivi des malades…

« Ces équipements protection coûtent très chers et nous les utilisons malade après malade, une fois fini tu jettes à la poubelle et donc tu es obligé de renouveler constamment », a précisé Dr Béavogui.

Il rappelle par la suite que jusqu’à présent qu’ils ne sont pas associés. « C’est pourquoi, nous venons les rappeler à travers vous. Nous pensons qu’ils ne nous ont pas oubliés», dit-il.

Interrogé sur la fréquentation des structures sanitaires par les patients, le médecin de faire savoir qu’il y a une baisse considérable due à la peur de ces derniers d’être testé positif à la maladie de coronavirus. « Pourtant si la maladie est découverte tôt, plus la guérison est rapide. Donc la population doit enterrer la peur d’aller se faire consulter dans les structures sanitaires », a indiqué l’homme en blouse blanche.   Selon le conférencier, il y a 807 cliniques privées à travers le pays.

 

Mouctarou Diallo pour Guineequotien.com

A propos guiquo-admin

Check Also

Baccalauréat unique 2021: 3 901 candidats dont 1 690 filles affrontent les épreuves dans la commune Matam

Le baccalauréat unique session 2020-2021 a été lancé, ce jeudi, 22 juillet 2021, sur toute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.