Accueil / Société / Guinée : Lancement du Projet d’appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits, en période électorale

Guinée : Lancement du Projet d’appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits, en période électorale

Le Projet d’appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits en période électorale et la pérennisation des Synergies locales des Acteurs de paix en Guinée Forestière a été officiellement lancé le Lundi 31 Aout 2020 dans la salle de la Bibliothèque de NZérékoré par le Secrétaire Général du Ministère de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, en présence du Directeur de Cabinet du Gouvernorat M. Jean Smith Sandy, du Représentant du Coordonnateur du PBF, M. Mamadou Diouldé Bah, de Search For Common Ground, des Directeurs nationaux de la réconciliation nationale et de la prévention des conflits ainsi que du Coordonnateur du Projet, M. Richard Kourouma et du Chef du Bureau PNUD  NZérékoré, M. Aime Stéphane Mansaré.

Ce projet financé par le Secrétariat du Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) en Guinée pour un montant de 2 026 890 $US pour une durée de 2 ans (mars 2020– février 2022) vise à accompagner le Gouvernement de la République de Guinée à mettre en œuvre la Stratégie Nationale de Prévention des conflits et de Renforcement de la Citoyenneté, adoptée en conseil des Ministres le 26 avril 2019, dans le souci de la préservation de l’unité nationale et la cohésion sociale.

Il est mis en œuvre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’ONG Search for Common Ground, sous le leadership du Ministère de la Citoyenneté et de l’Unité Nationale.

Sous le leadership du Ministère de la Citoyenneté de l’Unité Nationale, la mise en œuvre de ce projet, d’une durée de 24 mois, contribuera à la consolidation des Infrastructures Sociales de Paix (ISP) dans leur mission de prévention de conflits et de promotion de la cohésion sociale, en prélude aux échéances électorales de 2020 à Conakry et en Guinée Forestière.

L’objectif principal du projet est de contribuer à la consolidation des Infrastructures Sociales de Paix (ISP) dans leur mission de prévention de conflits et de promotion de la cohésion sociale, en prélude aux échéances électorales (législatives et présidentielles) de 2020.

Il permettra également l’opérationnalisation de l’Architecture Nationale de Paix (ANP) au niveau régional, cadre fédérateur des ISP, prévue dans la Stratégie Nationale de Prévention des Conflits et de Renforcement de la Citoyenneté, en particulier en région forestière où un système d’alerte précoce sera renforcé.

Dans la zone spéciale de Conakry, 500 jeunes (250 femmes et 250 hommes) susceptibles d’être instrumentalisés par les partis politiques, seront appuyés en tant qu’acteurs de paix à travers les activités de Haute Intensité de Main d’Œuvre (HIMO) et une éducation à la citoyenneté en période électorale dans les cinq communes (Kaloum, Matam, Dixinn, Matoto et Ratoma).

En Guinée forestière, le projet va appuyer :

–           50 Synergies Communales de Paix (SYCAP), dans les 50 Communes urbaines et rurales à risque de conflits dans les 7 préfectures de la région (Beyla, Guéckédou, Kissidougou, Lola, Macenta, N’Zérékoré et Yomou) ;

–           7 Synergies Préfectorales de Paix (SYPAP) mises en place dans les chefs-lieux des 7 préfectures de la région ;

–           La Synergie Régionale de Paix (SYRAP) établie à N’Zérékoré, le chef-lieu de la région ;

–           10 associations de jeunes engagées dans la prévention et gestion des conflits dans la région ;

–           10 associations de femmes engagées dans la prévention et gestion des conflits en Guinée forestière ;

–           Les autorités communales, préfectorales et régionales de la Guinée Forestière.

Aux termes des interventions du projet, les trois (3) résultats suivants sont attendus :

  1. Les synergies locales des acteurs de la paix sont structurées, mieux coordonnées et contribuent à la prévention et à la résolution des conflits en région forestière, en particulier pendant la période électorale ;
  2. Les jeunes et les femmes contribuent à réduire les violences en période électorale à travers leur engagement citoyen et des initiatives socio-économiques dans les activités HIMO ;

iii.        L’Architecture Nationale de Paix est mise en place et renforce les mécanismes locaux de prévention et gestion des conflits en Guinée Forestière.

 

Cérémonie de Lancement à Conakry

Le Projet d’appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits en période électorale et la pérennisation des Synergies locales des acteurs de paix à Conakry et en Guinée Forestière a été lancé le 27 Aout 2020, à Conakry dans salle de réunion de la Commune de Matam en présence du Maire M Seydouba Sacko, accompagné des membres du Conseil Communal, de chefs des quartiers, des représentants des jeunes des quatre (4) autres Communes de Conakry qui bénéficient de ce projet.

C’était sous la présidence du Secrétaire général du Ministère de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté M. N’Famara Camara, et la présence de M. Abdoul Latif Haidara, Chargé de Programme Gouvernance Etat de Droit du PNUD, représentant, M. Luc Joêl Grégoire, le Représentant résident du PNUD, de M. Alassane Drabo Directeur Pays de l’ONG Search For Commun Ground, des plusieurs experts du PNUD et des ministères partenaires.

Ce projet va soutenir une implication active et structurée des leaders locaux, des jeunes et des femmes à travers les synergies des acteurs de la paix dans la prévention des conflits au niveau local afin de réduire le risque d’instrumentalisation des communautés et des jeunes par des acteurs politiques et de renforcer ainsi leur résilience aux conflits.

Le but principal de ce lancement consiste à contribuer à l’appropriation du projet par les divers acteurs de la Capitale (autorités, élus locaux, organisations de la société civile et les populations) à travers la mise en œuvre des activités HIMO dans leurs communes respectives.

  1. Seydouba Sacko Maire de la Commune de Matam, après s’être réjoui du choix porté sur sa Commune pour le lancement de ce projet, indique aussi que la matérialisation de cette initiative prouve éloquemment l’intérêt du Gouvernement pour sauvegarder la paix et la cohésion sociale, gage de tout développement avant de lancer un appel en ces termes« je voudrais lancer un appel participatif à l’endroit de tous les acteurs, notamment aux organisations socioprofessionnelles, aux autorisées locales, aux médias et aux partenaires à une participation efficace, de manière inclusive en vue de la réussite et l’atteinte des résultats escomptés de ce projet »

Dans une brève intervention de circonstance, M. Abdoul Latif Haidara chargé de programme Gouvernance Etat de Droit du PNUD a, au nom du Représentant résident du PNUD réitéré l’engagement du PNUD à accompagner l’Etat Guinée dans, non seulement le processus d’employabilité et de création d’emploi pour les jeunes mais sur toutes les questions relatives à la consolidation de la paix. « Je remercie tous les acteurs qui ont pris part à cette cérémonie qui offre l’opportunité aussi de voir à travers la présentation qui est annoncée, ce qui est prévu comme activité et de mieux percevoir et d’apprécier le rôle et la responsabilité assignés à chaque acteur dans le processus de mise en œuvre de ce projet ».

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, a dans son Discours de lancement passé des messages relatifs aux conséquences pour une Nation de retrouver dans une situation de conflits avant de souligner que « la jeunesse est la période qui passe plus vite dans la vie de l’Homme.  Et c’est le moment où les décisions importantes doivent être prises. c’est pourquoi j’exhorte l’ensemble des jeunes à travailler et à avoir un comportement responsable car la violence n’est jamais la solution à un problème quel que soit les divergences. Je voudrais ainsi remercier le PNUD pour son appui constant à Gouvernement Guinéen.    

 

Avec PNUD-Guinée

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée-Exploitation des filles enfants : Le Club ELLES s’engage contre le phénomène…

Ce vendredi 25 septembre 2020, certains membres du Club ELLES étaient à Dixinn pour expliquer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.