Accueil / International / Mali : Dialogue pour instaurer une confiance entre la police et la population à Mopti
POLYCOPIÉ - « Renforcement de la confiance entre Forces de défense et de sécurité et société civile : État de lieux des bonnes pratiques, engagement et perspectives », tel était le thème d'une « journée d'échange », organisée récemment dans la commune de Mopti, au Centre du Mali. Foto: EUCAP Sahel Mali

Mali : Dialogue pour instaurer une confiance entre la police et la population à Mopti

Une « profonde crise » de confiance existe entre les Forces de défense et de sécurité et les populations civiles dans ce pays du Sahel.

« Renforcement de la confiance entre Forces de défense et de sécurité et société civile : État de lieux des bonnes pratiques, engagement et perspectives », tel était le thème d’une « journée d’échange », organisée récemment dans la commune de Mopti, au Centre du Mali. Cette rencontre a été initiée par la société civile et les Forces de sécurité et de défense (FSD) de Mopti, avec le soutien logistique et technique de la mission civile européenne de soutien aux capacités maliennes de sécurité intérieure (EUCAP Sahel Mali).

L’objectif est de débattre les pistes de renforcement des liens entre les FSD et la population pour notamment lutter contre l’insécurité qui sévit dans la région, a indiqué EUCAP Sahel Mali. « La sécurité n’est pas que militaire, elle est aussi sociale et économique », a souligné une représentante des organisations de la société civile, tout en appelant les FSD à « changer de stratégie ».

De son côté, le Directeur régional de la police de Mopti a demandé à la population de participer à sa propre sécurité, rappelant que « la sécurité est un bien collectif et n’est pas que l’affaire des FDS seuls ». Il a affirmé que « les liens de confiance permettent de mieux relever les défis de la sécurisation », soulignant que « chacun doit changer et que chacun a son rôle à jouer ».

Cette journée d’échange était le résultat d’un processus participatif et inclusif dont les contours ont été marqués lors d’un atelier de préparation auquel ont participé tous les acteurs, a expliqué Peter Kolding, chef de mission par intérim d’EUCAP. Elle constitue, a-t-il dit, une entame dans l’identification conjointe de solutions concrètes, et d’une gestion concertée de la sécurité, une piste à renforcer dans le cadre de la lutte contre l’insécurité à Mopti et au Mali.

Une « profonde crise » de confiance existe entre les FDS et les populations civiles au Mali, d’après une étude de 2016. « Cette situation de méfiance réciproque, qui est observée dans plusieurs cas de sociétés en conflits, constitue, à elle seule, un élément fondamental du système de crise qui freine la stabilisation et la consolidation de la paix » dans ce pays du Sahel, selon le même document.

« La relation entre la société civile et le secteur de sécurité est fondamentale pour la sécurité humaine. Dans de nombreux endroits, les populations civiles voient les forces de sécurité avec suspicion, les percevant comme des prédateurs plutôt que des protecteurs. Dans le même temps, de nombreux militaires et policiers se méfient eux aussi de la société civile, remettant en question leurs intentions », a-t-on ajouté.

« Cette méfiance est caractérisée par certains facteurs expliquant l’insatisfaction des populations en ce qui a trait à la qualité des services rendus par les FDS. Ces facteurs se regroupent au niveau de la gestion interne des FDS elles-mêmes, d’une part, et de l’absence de dialogue et de collaboration entre les FDS et les populations, d’autre part », a-t-on fait remarquer.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Mali : Projet agricole pour réduire les violences communautaires à Boukyatt

« Il s’agit de contribuer à l’amélioration de la sécurité et à la réinsertion des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.