Accueil / International / Niger : Lancement des travaux de réhabilitation de la route Tanout-Tiguidit, soutenus par l’Allemagne
POLYCOPIÉ - Le président nigerien Issoufou Mahamadou, a lancé le 17 février, à Tanout, les travaux de réhabilitation de la route Tanout-Teguidit. Foto: Présidence du Niger

Niger : Lancement des travaux de réhabilitation de la route Tanout-Tiguidit, soutenus par l’Allemagne

La construction de cette route entre dans le cadre du grand projet de la Route Transsaharienne (4600 km) devant relier Alger (Algérie) à Lagos (Nigeria).

Les travaux de réhabilitation de la route Tanout-Tiguidit, au Centre du Niger, soutenus par l’Allemagne, ont été inaugurés le 17 février par le Président nigérien Issoufou Mahamadou. La réalisation de cette route est financée par la Banque mondiale (BM) à hauteur de 93,6 milliards de francs CFA (plus de 140 millions d’euros) suite à une requête du Niger soutenue par la République Fédérale d’Allemagne, a rapporté l’agence nigérienne de presse (ANP).

Les travaux comprennent l’entretien de la route Zinder-Agadez (425 kilomètres) et dureront 8 ans, a-t-on indiqué. La construction de cette route entre dans le cadre du grand projet de la Route Transsaharienne (4600 km) devant relier Alger (Algérie) à Lagos (Nigeria), a précisé le ministre nigérien de l’Équipement Ahmet Jidoud. Elle permettra d’améliorer la connectivité et la sécurité routière le long du tronçon Zinder-Agadez en plus d’améliorer l’accès des populations aux infrastructures socioéconomiques de base, a-t-on ajouté.

Selon le ministre, la réalisation de cette route permettra, en outre, d’améliorer le commerce entre les régions agricoles excédentaires et déficitaires et les régions pastorales. Avec l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), « cette route contribuera à améliorer la compétitivité et le développement de nos entreprises locales à travers la réduction des coûts du transport », a affirmé le ministre.

Le tronçon Tanout-Tiguidit, « maillon important » de la transsaharienne Alger-Lagos, accentuera la fluidité du transport des personnes et des marchandises sur cet axe qui peut faire engendrer plus de 3 milliards de francs CFA (plus de 4,5 millions d’euros) de chiffres d’affaires par jour, a déclaré, pour sa part, le gouverneur de la Région de Zinder, Issa Moussa. Pour le Niger, pays enclavé, la transsaharienne permettra d’augmenter le flux des échanges avec les pays du Maghreb, et de se rapprocher de l’Europe. Elle permettra également de servir de trait d’union entre le Maghreb et l’Afrique subsaharienne.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Un engin explosif détonne en Côte d’Ivoire, selon l’armée

Un engin a explosé, sans faire de victime, au passage d’un véhicule de la gendarmerie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.