Accueil / Société / Guinée/Mamou: Une mission du PNUD pour superviser les projets du Programme Environnement

Guinée/Mamou: Une mission du PNUD pour superviser les projets du Programme Environnement

Après Kindia, c’est la préfecture de Mamou qui accueille la Mission de supervision du Représentant résident adjoint  (Programmes-Opérations) du PNUD, M. Boureima Younoussa, accompagné du Chargé de programme Environnement M. Mamadou Ciré Camara, du Spécialiste de Suivi Evaluation, M. Sylvain Ki et des experts en Environnement du PNUD.

Premier escale Foyé, district de la Commune rurale de Konkouré, situé à près de 30 km du centre-ville, pour visiter une plantation forestière privée de 5 hectares de Gmélina arborea réalisée et entretenue par Mme CONDE Taibou. Un excellent modèle de reconnaissance du droit foncier rural et la prise en compte du genre par le Programme d’Action National de Lutte Contre la Désertification (PAN-LCD) financé par le PNUD et le Gouvernement Guinéen entre 2007 et 2012.

Sur le site, M. Boureima Younoussa a rencontré et écouté successivement les cadres des services techniques préfectoraux de l’environnement, des eaux et forêts et les représentants de 4 groupements de planteurs forestiers et producteurs de charbon. Il s’agit du :

  • Groupement des producteurs de charbon de Bouloukountou
  • Groupement des planteurs forestiers de Konkouré
  • Groupement des planteurs forestiers de la commune urbaine de Mamou
  • Groupement des planteurs forestiers de Timbo

Au cours des échanges, Mme Ramatoulaye Camara,  membre du Groupement des producteurs de charbon et planteurs forestiers a saisi l’opportunité pour saluer «l’appui du PNUD avant de solliciter un soutien en équipements pour l’élagage, l’éclaircie, la carbonisation et le transport ».

L’escale de Foyé, marqué par un échange fructueux avec les groupements des planteurs forestiers et producteurs de charbon  a été suivi par  une rencontre  avec la Direction de l’École Nationale d’Agents Techniques des Eaux et Forêt (ENATEF) située à près de 5 km du centre-ville de Mamou, pour échanger autour de la mise en œuvre du plan d’aménagement de la tête de source de Konkouré, visiter un vaste domaine de l’ENATEF devant abriter trois étangs en cascade pour servir de champ école pour les cours pratiques et pour l’intensification de la production du riz et du poisson, mais aussi le site piscicole de Horè Konkouré, exploité dans le cadre de la mise en œuvre par le PNUD du « Projet d’Appui au Développement de l’Aquaculture en Haute et Moyenne Guinée, PADAHMG » financé par la Fédération de la Russie et du Japon.

Ainsi,  le Directeur de l’ENATEF, M. Bouah Camara a salué le partenariat entre son Ecole et le PNUD « le PNUD est un partenaire privilégié de l’école au vu des précédents partenariats conclus notamment avec (i) le projet AbE en janvier 2018, pour la formation des pépiniéristes de la Haute Guinée et des stages de formations pour les étudiants ; (ii) avec le PEGED, le reboisement de 4 hectares de la source du fleuve Konkouré en juillet-novembre 2019 et (iii) la clôture grillagée de 4 hectares de périmètre maraîcher en faveur des communautés riveraines. Nous avons espoir que cet autre projet sera parmi vos priorités ».

 

Avant de quitter l’ENATEF, le Représentant résident adjoint Programmes- Opérations du PNUD a offert à la Direction de cette école, des documents physiques et électroniques de stratégies et politiques nationales liées à la gestion durable de l’environnement, notamment le Code de l’environnement, le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), la Stratégie Nationale de Développement Durable, etc.

En compagnie de l’Unité de Gestion du Projet PADAHMG, la mission de M. Boureima Younoussa a également visité le site piscicole de Horè Konkouré de 0,7404 ha, touché par l’assèchement. Le Chef de projet, Amadou Bailo Diallo a rassuré que « des plans de correction planifiés sont en cours d’exécution ».

 

D’une manière globale,  cette visite de terrain à Mamou a permis au Représentant résident adjoint (Programmes-Opérations), M. Boureima Younoussa et aux membres de la délégation :

  • D’observer l’excellence des relations de partenariat entre le PNUD et les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre des projets ;
  • D’écouter attentivement et d’expliquer aux communautés et structures bénéficiaires, la nécessité de comprendre et d’internaliser les objectifs des projets du PNUD pour assurer la durabilité des actions.

A propos guiquo-admin

Check Also

Guinée : Les villes de Kindia et Boké abriteront au mois de juin, la 1ère édition du festival axé sur les enjeux liés à la dégradation de l’environnement

En prélude du lancement de la première édition du festival axé sur les enjeux liés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.