Accueil / Société / Arrangement entre villages de Donghol touma et Doukoukou pour marier une jeune Guinéenne contre sa volonté

Arrangement entre villages de Donghol touma et Doukoukou pour marier une jeune Guinéenne contre sa volonté

Deux (2) hommes âgés qui résident simultanément à Donghol touma et Doukoukou étaient des amis de longue date, tous des imams dans leur localité, le premier Mamadou Moussa Bah est le père de Mademoiselle Houssainatou Bah et le second Modi Thierno Amadou Bah, le prétendant.

 

Le père qualifié par bon nombre de musulmans d’être autoritaire, intégriste et très violent a marié sa fille seulement âgée de 21 Ans au moment des faits, le 21/10/2016 à son ami contre la volonté notoire de la victime en violation flagrante de la législation Guinéenne.

 

Ce mariage forcé a traumatisé la victime, privée de ses droits, les plus élémentaires, séquestrations, menaces de représailles, c’est ce qui a contribué à la fuite de la fille en Novembre 2016, pour se réfugier temporairement chez Oumar Diallo.

 

Après quelques temps, Houssainatou Bah s’est retrouvée finalement en France pour échapper aux violences physiques de ses proches.

A son arrivée en Europe, elle décida de s’impliquer davantage en politique pour dénoncer les violations de droits des jeunes filles guinéennes, qui aujourd’hui, subissent fréquemment le mariage précoce ou forcé.

 

Son implication politique au sein d’un parti politique de l’opposition aggrava sa situation plus qu’avant.

 

Son titulaire Oumar Diallo resté au pays, avec qui elle comptait se marier a été convoqué à plusieurs reprises par les autorités.

 

D’après nos sources, les autorités voulaient qu’il fasse tout possible pour que Houssainatou Bah revienne en Guinée pour mettre mains sur elle, mais son refus d’obtempérer aux exigences des autorités ont entrainé des violences sur lui, sur sa famille, d’emprisonnement et le décès de sa première épouse le 12/01/2021.

 

Houssainatou Bah ignore qu’en Guinée, faire la politique était un grand risque, surtout si on est de l’opposition, il est à reconnaitre que le risque est trop élevé. Puisque nous remarquons plusieurs opposants en prison pour des raisons machiavéliques, les uns sont couramment empêchés de voyager à l’etranger, les autres sont poussés à l’exil et certains meurent sous l’effet insupportable des conditions carcérales ou sous les balles des corps habillés lors des manifestations sans qu’aucune justice ne soit faite.

 

Son copain Oumar Diallo qui avait engagé un avocat pour défendre la cause de la famille, s’est vu également passer à la trappe.

 

Il apparait après nos enquêtes, l’avocat en question a été victime des brimades, de saccage de son bureau, des menaces à répétition.

 

Face à ces actes ignobles, l’avocat a décidé de mettre en priorité sa sécurité ; C’est pourquoi, il a fini par jeter l’éponge en abandonnant ce dossier de Houssainatou Bah qui continue à faire couler d’encre.

 

Par rapport à ces différents événements survenus à cause de Mademoiselle Houssainatou Bah, son retour en Guinée ne sera pas pour demain, car elle s’est consciencieusement ce qui l’attend en Guinée.

 

MOHAMED DIOUBATE CORRESPONDANT REGIONAL

A propos guiquo-admin

Check Also

MOHAMED BEAVOGUI : « Dans nos cultures, il y a des réponses à nos problèmes »

Le Premier ministre Mohamed Béavogui a reçu en audience lundi 16 mai 2022 les chefs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.