A la une
Accueil / Economie / Djibouti-Éthiopie : La BAD finance 470 km d’interconnexion électrique
ARCHIVE - Cette interconnexion entre les deux pays devrait augmenter les recettes d'exportation d'électricité de l'Éthiopie et améliorer l'accès de Djibouti à une électricité propre, fiable et abordable. Foto: Marcus Brandt/dpa

Djibouti-Éthiopie : La BAD finance 470 km d’interconnexion électrique

Cette interconnexion entre les deux pays devrait augmenter les recettes d’exportation d’électricité de l’Éthiopie et améliorer l’accès de Djibouti à une électricité propre, fiable et abordable.

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé deux subventions d’une valeur de 83,6 millions de dollars pour stimuler le commerce transfrontalier de l’électricité entre l’Éthiopie et Djibouti et approfondir l’intégration dans la sous-région de la Corne de l’Afrique. Les fonds comprennent une subvention de 69,65 millions de dollars à l’Éthiopie et un seconde subvention de 13,93 millions de dollars à Djibouti, a annoncé la BAD, le 8 juillet.

L’achèvement de construction de cette deuxième ligne d’interconnexion entre les deux pays devrait augmenter les recettes d’exportation d’électricité de l’Éthiopie et améliorer l’accès de Djibouti à une électricité propre, fiable et abordable, en abaissant les coûts à moins de 0,10 dollar par kilowattheure, a-t-on indiqué de même source. « Parmi les autres effets attendus à Djibouti, (…) un environnement plus propice aux entreprises et à la création d’emplois pour les jeunes, ainsi qu’une réduction des émissions de gaz à effet de serre », a-t-on ajouté.

Le projet de cette deuxième interconnexion électrique entre l’Éthiopie et Djibouti comprendra la construction de près de 300 kilomètres de ligne d’interconnexion, de 170 km de lignes de transmission et la construction ou la rénovation de sous-stations dans les deux pays.

La première ligne d’interconnexion, construite en 2004 et financée par la BAD, « a atteint sa limite de capacité de transfert d’énergie en raison de plusieurs développements dans les deux pays », a-t-on fait remarquer. Ce deuxième projet s’appuie sur les avantages obtenus de la première interconnexion, au cours des dix dernières années, notamment une augmentation de 65 pour cent des raccordements de clients à Djibouti et une forte réduction de l’utilisation des centrales thermiques.

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Autonomisation: Application de formation professionnelle pour 26 millions Africains

L’application propose des cours développées avec une coalition d’organisations et d’entreprises de référence comme Google, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.