Accueil / Economie / La Banque mondiale cherche de jeunes scientifiques africains
ARCHIVE - Les postulants retenus passeront six mois au siège de la BM à Washington ou dans l'une de ses antennes nationales. Foto: Julian Stratenschulte/dpa

La Banque mondiale cherche de jeunes scientifiques africains

La Banque espère renforcer les capacités de nouveaux acteurs africains susceptibles de booster la recherche pour réduire la pauvreté dans la région.

La Banque mondiale (BM) a ouvert les candidatures au recrutement 2023 d’étudiants-chercheurs d’Afrique subsaharienne, pour un contrat de consultant d’une durée de six mois, à compter de janvier 2023. Les candidatures sont ouvertes aux étudiants-chercheurs, doctorants ou docteurs récemment diplômés, depuis trois ans au plus, dans des domaines d’intérêt de la BM. La candidature des femmes est vivement encouragée, a annoncé la Banque.

Les candidats à ces contrats rémunérés doivent avoir une excellente maîtrise de l’anglais écrit et oral, posséder de solides compétences quantitatives et analytiques et être âgés de moins de 32 ans à la date de clôture des candidatures fixée au 25 août 2022. Les postulants retenus seront associés à la production et la diffusion des connaissances, à la conception de politiques publiques aux niveaux national et international, ainsi qu’au renforcement des institutions visant à favoriser une croissance inclusive dans les pays en développement.

Ils passeront six mois au siège de la BM à Washington ou dans l’une de ses antennes nationales « pour acquérir une expérience pratique dans le domaine de la recherche, des politiques économiques, des services d’assistance technique ou des opérations de prêt ». Ce programme vise à renforcer les capacités « d’une nouvelle génération africaine capable de changer la donne dans le domaine de la recherche sur le développement, l’élaboration des politiques et la promotion des objectifs de réduction de la pauvreté dans la région ».

Depuis sa création, estime la BM, le programme étudiants-chercheurs s’est avéré très efficace et a permis la constitution d’un solide vivier de jeunes talents africains qui envisagent de faire carrière dans le développement, auprès d’une institution internationale ou au sein d’un gouvernement, d’un cercle de réflexion ou d’une université d’Afrique.

 

Avec dpa-news

A propos guiquo-admin

Check Also

Économie : Partenariat pour renforcer le commerce entre le Japon et l’Afrique

L’objectif est de soutenir l’Afrique à devenir un partenaire commercial encore plus important est essentiel …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.