Accueil / Société / Conakry/ Insalubrité : La plage de Rogbanè transformée à un lieu de dépotoirs d’ordures

Conakry/ Insalubrité : La plage de Rogbanè transformée à un lieu de dépotoirs d’ordures

À cette période des grandes pluies à Conakry, la plupart des plages de la capitale affiche une image peu reluisante. Une situation causée par les immondices transportées par les eaux de ruissellement dans ces lieux de loisirs.
C’est le cas de la plage de Rogbanè situé à Taouyah dans la commune de Ratoma.

Sur les lieux, on remarque des déchets de toutes sortes dont des bouteilles, du plastique et aussi des objets usés.
Inquiet de cette situation, le coordinateur Alseny Bérété a lancé ce vendredi 09 septembre 2022 au cours d’une interview un appel à l’endroit des autorités du pays, des institutions et les personnes de bonne volonté de les venir en aide pour le nettoyage.

« Nous sommes confrontés à d’énorme difficulté par rapport à la gestion de ces ordures. Notre PDG a fourni beaucoup d’efforts. À chaque fin de mois de saison pluvieuse, on sort 30 camions de saleté mais, elle seule ne peut pas, il faut que l’Etat et les personnes de bonne volonté nous viennent en aide pour que la plage de Rogbanet devient une plage de référence ».

« Dans l’intervalle de deux ans, on a fait sortie plus de 230 chargement de camion d’ordure. « On est aidé parfois par le gouvernorat avec leurs machines et leurs camions, mais cela ne suffit pas, parce que à chaque fois que les camions viennent il faut financer, à chaque fois que les machines là viennent il faut donner de l’argent. Donc, il faudrait que l’Etat nous vienne en aide pour que nous puissions effacer ces saletés là sur la plage », a fait savoir Alseny Bérété, coordinateur de cette plage Rogbanè.

Concernant les dépenses effectuées par leur patronne pour le ramassage de ces ordures dans ces deux dernières années, le coordinateur estime qu’ils ont depensés prêt de 200 millions de francs guinéens.

« La dépense que la PDG a fait d’abord pour le ramassage de ces ordures, c’est presque environ 100 millions et quelques de francs guinéens. Alors, j’invite les citoyens d’être humble pour ne pas qu’ils jettent les ordures dans les faussés », a lancé M. Bérété.

Pour sa part, Mamadi Aminata Touré, coordinateur de l’ONG CIPAD international Guinée a son tour demande au gouvernement de se mobiliser afin de venir nettoyer cette plage.

« C’est une honte, la plage de Rogbanet va très mal et elle est malade. Pour trouver des remèdes, il est question de l’engagement de tout le monde. Le premier samedi du mois d’octobre 2022, nous voulons que la mobilisation soit effective de tous les départements ministériels pour qu’on puisse venir nettoyer. Cette plage est en danger », a-t-il lancé le coordonnateur.

 

Alass Sylla

A propos guiquo-admin

Check Also

Procès du 28 septembre: Arrestation de (4) autres accusés cités dans l’affaire du massacre de 2009

Au lendemain de l’arrestation du Colonel Bienvenue Lamah accusé dans l’affaire du massacre du 28 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.