Accueil / International / Migrations: L’Allemagne fournit deux postes frontières mobiles au Tchad
POLYCOPIÉ - La République fédérale d'Allemagne a remis deux postes frontières mobiles au Tchad. Foto: OIM/Photo de presse/dpa

Migrations: L’Allemagne fournit deux postes frontières mobiles au Tchad

Ces postes-frontières font partie du « Projet de sécurité et de stabilisation dans le nord du Tchad », financé à hauteur de 5 millions d’euros par le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères.

La République fédérale d’Allemagne a remis deux postes frontières mobiles au Tchad pour aider ce pays sahélien à gérer les migrations sur ses frontières nord avec le Niger et la Libye, où des flux migratoires record ont été observés ces dernières années. Il s’agit d’un don s’inscrivant dans le cadre du « Projet de sécurité et de stabilisation au Nord du Tchad » (Balke), financé à hauteur de 5 millions d’euros par le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères (AA). Ce projet (août 2020 – juillet 2023) est mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Les deux postes frontières mobiles consistent en deux grands camions équipés d’ordinateurs, de stations d’analyse d’empreintes digitales et de documents médico-légaux, d’un générateur et de panneaux solaires, a indiqué l’OIM. Chaque camion est entièrement équipé du système d’information et d’analyse des données sur la migration (MIDAS), l’outil phare de l’OIM permettant aux États de collecter des données sur les flux migratoires et de fournir une base statistique solide pour l’élaboration de politiques migratoires. Les deux camions ont été mis à la disposition du ministère tchadien de la Sécurité publique et de l’Immigration.

Ils seront déployés dans des zones frontalières clés à Ounianga-Kébir et Zouar, dans les provinces du Nord du Tchad, à la frontière avec la Libye et le Niger, où des flux migratoires record ont été observés ces dernières années, selon l’OIM. Ils « permettront aux autorités tchadiennes de gérer efficacement leurs frontières, de faciliter les mouvements transfrontaliers réguliers et de détecter les flux irréguliers aux principaux points de passage », a déclaré Anne Kathrin Schaefer, Cheffe de Mission de l’OIM au Tchad.

« Le Tchad est devenu un carrefour clé pour les migrations en direction de la Libye et de l’Europe, et nous constatons des flux records de migrants et de voyageurs en provenance des pays voisins ainsi que d’autres parties du continent, ce qui souligne la nécessité d’une action renforcée pour gérer les frontières », a dit le ministre tchadien de la Sécurité publique et de l’Immigration, Idriss Dokony Adiker.

 

Avec dpa-news 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Le Burkina Faso est désormais dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré

« Nous avons décidé de prendre nos responsabilités, animés d’un seul idéal, la restauration de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.