Accueil / Politique / Guinée : Discorde sans merci entre le FNDC et le Chef de la junte le Colonel Mamady Doumbouya

Guinée : Discorde sans merci entre le FNDC et le Chef de la junte le Colonel Mamady Doumbouya

Depuis un certain moment les relations entre le Chef de la junte militaire le Colonel Mamady Doumbouya et le mouvement dissous du FNDC connaissent une tournure bouillonnante.

Il faut le dire d’ailleurs en réalité rien ne va plus entre l’actuel locataire du Palais Mohamed V de Conakry et les activistes de ce dit mouvement.

Cela fait suite à une plainte déposée le 8 septembre 2022 par celui-ci auprès de la justice française contre le Président de la Transition de Guinée le Colonel Mamady Doumbouya pour des faits de torture et de complicité d’homicides à la suite des manifestations organisées en Guinée au courant des mois de juillet-août 2022 occasionnant plusieurs morts et blessés.

Quatre familles de victimes suivit du FNDC ont très vite chargé cette mission à un cabinet d’avocats français pour obtenir gain de chose.

Ainsi, le Procureur de la République auprès du Tribunal judiciaire de Paris a été aussitôt informé et saisi par la suite par ce pool d’avocats.

Les avocats se fondent dans leur requête sur les allégations d’ONG notamment du FNDC ainsi que quelques informations publiées par la voix de presse.

Selon l’avocat français Me Vincent Brengarth la juridiction française a la plénitude de statuer sur cette affaire car la partie défenderesse serait un citoyen français.

De toutes les manières, Me Vincent Brengarth souhaite impatiemment que le Procureur ouvre une information judiciaire pour recueillir les premières enquêtes.

Nonobstant, il reste à attendre quelle sera la suite de cet épilogue surtout que les plaignants se disent ne pas faire confiance à la justice guinéenne.

Mais, puisque toutes les voies de recours ne sont épuisées en Guinée comment la justice française se prononcera-t-elle sachant que le Colonel Doumbouya est aux commandes et pourrait bénéficier d’une immunité.

Est-ce l’aboutissement d’une nouvelle jurisprudence dans les instances françaises ?

Le temps va nous éclairer davantage.

 

Aboubacar Arafan Camara

 

 

 

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Dialogue inclusif inter-guinéen: les quatre coordinations des sages reçues par le Premier Ministre

Conakry, le 22 novembre 2022 – En prélude de l’ouverture du cadre de dialogue inclusif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.