Accueil / Société / Guinée : Vers l’actualisation du Plan National d’électrification rurale (PNER)

Guinée : Vers l’actualisation du Plan National d’électrification rurale (PNER)

Le Représentant résident du PNUD en Guinée , M. Luc Joël Grégoire et le Chargé de Programme Environnement et développement durable, M. Mamadou Ciré Camara ont participé ce matin (le 29 Novembre 2022) à la Salle des Réunions du Service Météo à l’atelier de lancement de l’Etude sur l’actualisation du Plan National d’électrification rurale (PNER), présidé par Mme Nima Bah, Cheffe de Cabinet du Ministère de l’Energie, de l’hydraulique et des hydrocarbures. La Guinée dispose d’un réseau hydrographique de 1.165 cours d’eau, un potentiel évalué à plus de 6000 Méga Watts.

 

Malgré ce potentiel 6 millions de Guinéens n’ont toujours pas accès à l’électricité dans les zones rurales. C’est pourquoi le PNUD, qui fait de l’accès à une énergie propre et durable, une de ses priorités, a décidé d’accompagner le Gouvernement pour la réalisation de cette Étude qui vise mettre en place un cadre programmatique, inclusif et spécifique, actualisé pour le développement de l’électrification rurale à l’échelle nationale et réduire la fracture énergétique faciliter l’accès à l’énergie propre et abordable en milieu rural afin de lutter contre la pauvreté en Guinée. Car l’accès à une énergie propre et durable reste et demeure, une condition préalable à la santé, à l’éducation et à la prospérité économique, un multiplicateur essentiel pour tous les objectifs de développement durable.

 

Dans son intervention, le Représentant résident du PNUD a salué l’implication des partenaires techniques et financiers pour leur engagement dans l’accélération de la transition vers les énergies renouvelables à travers des changements systémiques qui soutiennent des économies vertes/bleues et inclusives, avant de revenir sur l’accompagnement du PNUD qui a appuyé la construction de deux centrales hydroélectriques de 94 KVA à Firadou et à Bolodou et cette année, l’installation de deux centrales solaires est en cours respectivement de 110 kWc à Thianguel Bori dans la préfecture de Lélouma et de 20 kWc à Bolodou dans la préfecture de Guéckédou, cette dernière doit être hybridée avec la centrale hydroélectrique existante de 64 KVA. Un défi clé pour l’utilisation à grande échelle des mini-réseaux est de mobiliser les investisseurs du secteur privé et accélérer la courbe d’apprentissage pour toutes les parties prenantes impliquées dans la fourniture de services d’électricité modernes.

 

De son côté, Mme la Cheffe de Cabinet du Ministère de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures, a dans son discours de lancement, remercié le PNUD pour cet appui qui a permis la réalisation de cette Etude qui vise à mieux outiller l’Agence Guinéenne d’Electrification Rurale d’un cadre programmatique spécifique actualisé permettant d’accroître l’accès à l’énergie propre, abordable et durable aux populations les plus défavorisées et les plus difficiles à atteindre.

 

 

Mamadou Saliou Diallo 

Chargé des Communications

Programme des Nations Unies pour le Développement

 

A propos guiquo-admin

Check Also

Boké: le corps sans vie d’un officier de la marine nationale retrouvé auprès des rails à Kamsar

Le corps sans vie d’un officier de la Marine nationale a été retrouvé ce vendredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *